Réduire les usages orphelins

«Il existe en France 36 filières fruits et légumes avec des gros et des petits produits, a souligné Jean-Michel Delannoy, président de Felcoop, lors de la conférence sur les usages orphelins en fruits et légumes, organisée au Sival par Coop de France Ouest et Felcoop. Cette atomisation incite peu les entreprises à s'investir sur certains produits, ce qui se traduit par des usages non pourvus ou mal pourvus ». Depuis plusieurs années, les professionnels, réunis au sein de diverses organisations (Producteurs de Légumes de France, Forum Phyto, Areflh (Association des régions européennes fruitières, légumières et horticoles), Copa-Cogeca (OP et coopératives de l'Union européenne)), et les organismes techniques se sont mobilisés pour faire prendre conscience aux législateurs des conséquences des impasses techniques créées par certaines réglementations nationales et des différences réglementaires entre pays européens. « Les pouvoirs publics français et européens ont pris conscience du problème des usages orphelins et des distorsions de concurrence que créent les différences réglementaires entre pays », note Bernard Géry, président du Forum Phyto.
:b:voir notre article sur Réussir Fruits & Légumes n° 304:/b:

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier