Russie : Reprise des importations de légumes des Pays-Bas et de Belgique

avec AFP

La Russie reprend les importations de légumes en provenance des Pays-Bas et de Belgique, levant partiellement l'embargo imposé à l'UE en raison du risque bactérien. La France reste sur une liste d'attente.

Les autorisations ont été données aux Pays-Bas et à la Belgique car aucun cas d'infection n'y a été détecté et parce que « leurs laboratoires inspirent confiance », précise le chef des services sanitaires russes. Les importations russes restent sujettes à un « régime spécial », la Russie exigeant des certificats de laboratoire indiquant l'origine des légumes et expliquant qu'ils sont sains et ne sont pas porteurs de la souche de la bactérie mortelle.

L'Espagne, la Pologne, la Lituanie, le Danemark et la République tchèque restent sur une liste d'attente pour obtenir une autorisation d'exporter leurs légumes sur le marché russe. « Nous ne donnerons pas d'autorisation à l'Allemagne », foyer de l'infection, a prévenu le chef des services sanitaires russes. La Pologne est également dans le collimateur des Russes qui estiment qu'elle « n'inspire pas confiance », car le pays réexporte beaucoup de produits.

Moscou avait imposé le 2 juin un embargo sur les importations de légumes frais européens du fait de l'épidémie causée par la bactérie mortelle Eceh en Allemagne, une mesure qui avait aussitôt suscité des protestations de l'UE.

Un accord de principe avait été trouvé au sommet UE-Russie organisé les 9 et 10 juin à Nijni Novgorod. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avait promis que l'UE enverrait des certificats à la Russie pour permettre de mettre fin à l'embargo. Mais Moscou avait maintenu sa mesure d'interdiction d'importation, réclamant plus de garanties. Un accord a été signé entre Bruxelles et Moscou mercredi dernier, permettant une reprise rapide des livraisons de légumes de l'UE.

L'Union européenne exporte chaque année 1,1 million de tonnes de légumes vers la Russie, d'une valeur de 600 millions d'euros, selon la Commission européenne.

Publié par avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier