Serre : Coup d'arrêt sur les investissements

Le 16 mars dernier FranceAgriMer a arrêté le dispositif d'aides à la construction ou à l'aménagement des serres maraîchères en France en raison de l'épuisement des crédits affectés pour 2011. La décision mentionne que seuls les dossiers déposés auprès des Directions départementales des territoires avant cette date sont instruits, dans la limite des crédits disponibles. Même si le nombre de dossiers a considérablement augmenté grâce à une année 2010 favorable, les producteurs estiment que ces investissements sont une « remise à niveau » de la performance de l'outil de production de leur entreprise.
« Cette décision ne peut être interprétée par les producteurs que comme un signal politique d'abandon de la filière par le gouvernement », relève Angélique Delahaye, présidente de Légumes de France dans une lettre adressée au ministre de l'Agriculture. Le syndicat demande au gouvernement « d'exprimer clairement et rapidement sa volonté politique et d'accompagner l'effort de modernisation des serres maraîchères à hauteur des besoins que les services de l'Etat estiment à 20 millions ». Il mentionne que « le désengagement de l'Etat ne pourra être perçu que de façon très défavorable par les organismes bancaires ». Il révèle également les politiques volontaristes dans les autres Etats membres comme en Espagne où le gouvernement prévoit la mise en oeuvre de moyens considérables : 190 millions d'euros sur trois ans, les soutiens publics pouvant être portés jusqu'à trois millions d'euros par projet. En France, la production de légumes sous serre représente 30 000 emplois directs sur 7 000 hectares de serres, rappelle Légumes de France.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier