Sitevi, maintenant ou dans deux ans

Réussir Fruits et légumes

Sitevi, maintenant ou dans deux ans
La filière fruits et légumes est bien représentée avec près de 50 exposants inscrits dont dix nouvelles entreprises spécifiques. - © Sitevi

Rendez-vous incontournable pour la filière vigne-vin, le Sitevi est aussi un carrefour d'innovation pour les secteurs des fruits, légumes et olive ainsi qu'un lieu d'échanges dans le bassin méditerranéen.

Avec plus de 50 000 visiteurs attendus représentant 60 pays et 1 000 entreprises, l'édition 2015 du Sitevi, qui se déroulera du 24 au 26 novembre à Montpellier (34), affiche son dynamisme avec une croissance notable de plus de 140 nouvelles entreprises inscrites. Le salon illustre la vitalité des filières vigne-vin, olive et fruits et légumes qu'il représente. Les organisateurs ont recensé plus de 300 nouveaux produits présentés cette année, essentiellement destinés à la filière viticole. Signe de cette bonne santé, les fabricants de tracteurs et de machines à vendanger auront une représentation unique. « Nous avons même dû pousser les murs du hall B2 », se félicite Martine Dégremont, directrice du salon. En effet, selon Alain Savary, directeur général d'Axema, « le marché du matériel viticole est atypique car il se porte bien. Pour 2015, nous tablons sur une hausse globale de 27 % », assure-t-il. La filière fruits et légumes est également bien représentée avec près de 50 exposants inscrits dont dix nouvelles entreprises spécifiques. La filière oléicole est à découvrir avec un parcours dédié pour rencontrer les entreprises concernées. Si le Sitevi détient son statut de salon international de référence de par sa représentation unique du secteur vigne-vin, il est surtout l'occasion pour les filières fruits et légumes de créer des passerelles.

Comme pour les fruits et légumes, le plan Ecophyto 2, le renforcement des conditions d'emploi ou le retrait des produits phytosanitaires conduisent également à la recherche de solutions de substitution pour la protection de la vigne, notamment par le bio-contrôle. « L'entretien du sol est aussi un sujet majeur. Le développement des pratiques telles que le désherbage mécanique sous le rang, avec des outils interceps innovants, est à attendre. Autre obligation : la sécurisation des applications d'intrants et la diminution des risques environnementaux, par la maîtrise de la dérive », mentionne Jean-Pierre Van Ruyskenvelde, directeur de l'Institut français de la vigne et du vin. Les vignerons seront amenés à s'adapter et à investir. Le Sitevi permet également de déceler de nouvelles tendances. « La transition agroécologique encourage une innovation qui replace l'homme en son coeur », commente Jean-Marc Bournigal, président de l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (Irstea). Selon lui, deux voies d'innovation se dessinent aujourd'hui, l'une visant à favoriser les énergies renouvelables, l'autre tendant, grâce au numérique, à réduire l'impact environnemental des activités agricoles tout en optimisant la productivité et la qualité des produits. « La créativité permet d'oser de véritables remises en cause permettant d'envisager des changements de paradigme comme avec la robotisation ». Les innovations identifiées par le jury du palmarès du Sitevi 2015 en témoignent (voir page 64). En pratique, le salon ouvre ses portes  de 8 h 30 à 18 heures, au parc des expositions de Montpellier. Optez pour l'enregistrement en ligne à 15 euros, contre 25 à l'entrée du salon. GD
Plus d'infos sur : www.sitevi.com

Source Réussir Fruits et Légumes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier