Tomate, as-tu du Coeur?

Véronique Bargain

Tomate, as-tu du Coeur?
En 2016, Solarenn prévoit de commercialiser 2 000 tonnes de Coeur, soit 7 % de sa production. La Coeur est incluse dans les colis de tomates anciennes « Belles d'Autrefois ». - © Agence Gosselin

Le nouveau référentiel sur la segmentation des tomates et la volonté de répondre aux différentes attentes des consommateurs amènent les opérateurs à clarifier leur offre de tomate « type Coeur de boeuf ».

En dix ans, la tomate jusqu'ici dite « Coeur de boeuf » est devenue stratégique pour les opérateurs français. « C'est aujourd'hui notre troisième segment tomate après la grappe et le vrac », indique Marie Dérédec, chef produit tomate à Prince de Bretagne. Dans un premier temps, pour répondre à la demande du marché, italien notamment, les producteurs se sont orientés vers la production d'hybrides de type aumônière, au fruit côtelé, aplati, piriforme et multiloculaire, appelés par certains semenciers « type Coeur de boeuf albenga ». Ils ont testé ce segment sur le marché français et celui-ci a suscité un réel engouement. Dans un second temps, quand la demande plus globale en tomates anciennes a émergé, les producteurs ont commencé à développer les variétés de type Coeur, au fruit légèrement côtelé, cordiforme, plein et charnu, plus proche de la variété ancienne cuor di bue mais plus difficile à produire que l'aumônière.

Lire la suite dans la numéro 360 de Réussir Fruits & Légumes

Source Réussir Fruits et Légumes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires