Installation : quand les hors-cadre familiaux retrouvent un cadre

Raphaël LECOCQ

Chargement du player...

Selon Agreste, les hors-cadre familiaux représentaient en 2015 un tiers des installations. Le renouvellement des générations ne se fera pas sans intégrer davantage de candidats non issus du milieu agricole, ce que la Loi d’avenir pour l’agriculture, votée le 13 septembre 2014, a du reste acté à travers plusieurs dispositions.

Ces candidats hors-cadre familial ne sont pas seulement dépourvus d’héritage matériel et on pense en premier lieu au foncier, premier facteur d’exclusion à l’installation. Ils sont aussi dénués d’héritage immatériel. Par héritage immatériel, on entend la réalité quotidienne du fonctionnement (et des aléas) d’une exploitation agricole ou encore la prééminence des réseaux professionnels, sans oublier le pesant des rouages administratifs, mais qui mettent de l’huile dans les rouages, ceci expliquant peut-être cela.

Accompagner, confronter, intégrer

Les hors-cadre familiaux ont déjà un sigle : HCF. C’est un bon début mais ce n’est pas suffisant. Ces nouveaux profils méritent assurément un accompagnement prenant en compte leurs spécificités. C’est tout l’objet des espaces-tests agricoles. Apparus en 2007, ils sont aujourd’hui une quarantaine disséminée sur toute la France auxquels s’ajoutent une trentaine de projets. Ils recouvrent une diversité d’acteurs (couveuses, coopératives…), fédérés au sein du Reneta, le Réseau des espaces-tests agricoles ( ici). Le Centre d’études et de prospective leur consacre leur dernière Analyse (n°92 – juillet 2016 – voir pièce jointe). Accompagner, confronter, intégrer : telle est la devise des espaces-tests agricoles, qui fournissent un cadre juridique approprié, des conseils personnalisés et des moyens de production. L’accompagnement de ces nouveaux profils sans cadre (familial) nécessitait-il la mise en place d’un nouveau cadre, ne confinant pas au carcan ? La réponse de trois jeunes candidats à l’installation et d’un quatrième fraîchement installé, en Loire-Atlantique, par l’entremise de la CIAP, la Coopérative d’installation en agriculture paysanne, basée à Nantes, rayonnant sur la Région des Pays de Loire et membre du Reneta.

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier