L’intérêt du marché à livraison différée

COGEDIS FIDEOR

Depuis la fin 2011, le marché du porc s’est doté d’un nouvel outil de vente : le marché à livraison différée. Ce nouvel outil de gestion permet aux éleveurs de se positionner sur un prix objectif pour maîtriser la volatilité des prix de vente et de l’aliment, à condition de bien connaître son point d’équilibre et d’anticiper la conjoncture.

Le principe : un accord entre un acheteur et un vendeur pour la vente de porcs à une date spécifiée dans le futur. Cet accord détermine un prix, une quantité et une date de livraison. Il est matérialisé par un contrat. L’avantage de ce marché est double : pour l’éleveur, l’intérêt est de garantir un niveau de marge pouvant être fixé avant le démarrage de la production et indépendamment des éventuelles fluctuations de prix pouvant affecter le marché. Cet outil lui permet d’anticiper ; il se protège des risques de baisse des prix de vente. Pour l’abattoir c’est l’inverse : en pouvant acheter pour une date future déterminée, il possède un outil pour planifier ses commandes et gérer son prix. Il se protège face à une hausse des prix.

Analyse du marché

Pour être présent sur le marché à livraison différée, l’éleveur doit présenter son « prix objectif ». L’acheteur qui enchérit le plus et qui est au-dessus du « prix objectif » obtient le lot. La fixation du prix par l’éleveur est donc primordiale. Un prix trop fort est un risque de non vente, un prix trop faible est un risque de perte financière. La première étape va conduire à comprendre le marché. Cette fixation se fait à partir de l’analyse des prix du marché et du point d’équilibre de l’élevage. Cet indicateur permet de déterminer à partir de quel prix de vente l’exploitation dégage de la trésorerie. Il dépend d’éléments structurels à long terme comme la stratégie d’investissement de l’exploitation mais aussi d’éléments conjoncturels comme le prix de l’aliment.Ce point crucial sera déterminant pour la fixation du prix de vente sur le marché à livraison différée. Un éleveur qui fixe son prix sans tenir compte de la fluctuation des prix de l’aliment peut se retrouver dans une situation catastrophique si cette variation est à la hausse. La flambée des prix en 2008 et 2011 a fait augmenter les points d’équilibre. Au cours des 5 dernières années, il y a eu peu de périodes où le prix de vente a été au-dessus du point d’équilibre.

L’intérêt du marché à livraison différée

Impact sur la trésorerie

Un mauvais positionnement de son prix objectif peut avoir des conséquences non négligeables sur la trésorerie.L’intérêt du marché à livraison différée porte sur la maîtrise de la volatilité es prix et sur la garantie de sa marge. Il permet de connaître à l’avance ses gains ou pertes. Avec un point d’équilibre à 138.05 €/ 100 kg de carcasse, par exemple, et un prix objectif de 140 €, l’atelier porc dégagera une trésorerie de 1.95 € / 100 kg.Cependant une mauvaise estimation du prix de l’aliment peut impacter les résultats. Une hausse non prévue de l’aliment augmentera le point d’équilibre.Par conséquent le prix objectif peut se trouver sous le seuil du point d’équilibre et conduire à une perte de trésorerie. L’inverse est également possible avec des effets plus favorables.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires