Premiers résultats d'une étude Cogedis - Le coût de production augmente

Emmanuel Etesse, Cogedis

Pour ses premiers pas vers la libéralisation, la filière laitière a subi les tourmentes d'une conjoncture et d'un climat difficiles en 2007. Pour produire plus et plus vite, et bénéficier des opportunités du marché du lait, l'éleveur a dû augmenter son coût de production. Analyse d' Emmanuel Etesse.

Rallonges de quotas, conditions climatiques difficiles, flambée des cours des matières premières… Le paysage technico-économique laitier a été chamboulé en 2007. Les premiers éléments d'une étude Cogedis sur les coûts de production au 1er trimestre 2008, montrent que des critères ont évolué très rapidement et de manière significative. La filière a dû s'adapter par des rallonges de quotas pour faire face à une demande mondiale en forte hausse. Il a fallu produire plus et vite ! Avec des rendements fourragers irréguliers et pour répondre à la demande, les producteurs ont eu recours aux aliments composés. Dans le même temps, les céréales ont vu, elles aussi, leur prix s'envoler. Conséquence : le coût de production des 1000 litres de lait repart à la hausse avec + 2,4 %.

Progression du chargement

Une première satisfaction concerne le coût de renouvellement qui, pour la 4e année consécutive, baisse très sensiblement (- 13,3 %). Il profite d'une conjoncture satisfaisante sur la valorisation des vaches, mais surtout, cette année, d'une baisse du taux de réforme de plus de 4 points. Les rallonges de quotas ont conduit les exploitants à différer leurs réformes sur la campagne suivante, ce qui, mécaniquement, a eu pour effet d'infléchir le coût de renouvellement. Ce critère, comme pratiquement tous les postes de charges, a également bénéficié d'une dilution grâces aux volumes supplémentaires produits.
Le coût alimentaire, quant à lui, est en hausse, avec cependant des évolutions divergentes. En effet, le coût fourrager a baissé de 7,5 %. Il a bénéficié pleinement du phénomène de dilution, les exploitants ne connaissant pas les volumes de lait supplémentaires à produire au moment de la mise en place de la SFP. Ces surfaces ont donc dû nourrir un peu plus d'animaux que prévu. Pour preuve, le chargement a progressé de 0,1 point, passant de 1,55 UGB/ha à 1,65 UGB/ha.
Avec un recours plus fort au concentré pour augmenter la production de lait et dans un contexte de hausse du prix de l'aliment du bétail, les charges d'aliment pour les vaches laitières ont augmenté de près de 25 %. La contrepartie est une augmentation significative de la productivité par vache qui augmente de 260 litres. L'augmentation du prix de la paille a elle aussi pesé sur les charges proportionnelles.

Charges de structure stables

Les charges de structure sont stables même si certains postes comme les bâtiments, les charges d'eau, d'électricité, ou encore les charges diverses sont orientés à la baisse (- 7 % pour l'ensemble). Par contre, les charges de mécanisation restent élevées et progressent encore (+ 5,2 %). Ce sont les amortissements matériel qui augmentent le plus, signe d'un renouvellement du parc. A l'image du coût de production, le point d'équilibre financier est en augmentation : il permet d'apprécier la trésorerie disponible pour faire face aux prélèvements privés et à la marge de sécurité.
Aujourd'hui, la rentabilité s'améliore à la fois grâce à la hausse du prix du lait mais aussi par la dilution des charges. Mais qu'en sera-t-il demain face à une conjoncture plus incertaine et logiquement plus volatile sans les soutiens de marché ? L'analyse du coût de production est plus que jamais indispensable dans le pilotage de l'exploitation laitière. L'objectif est bien sûr de maîtriser ce coût, sans altérer le potentiel de l'exploitation afin de tirer profit des opportunités conjoncturelles et structurelles.

Coût de production pour 1000 litres de lait 31 mars 2008

 

Source COGEDIS

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires