CER FRANCE Finistère/Centre équestre : Bel endroit pour un galop

Marie-françoise Menguy

En 5 ans d'activité, le centre équestre Plouvorn Equitation est maintenant bien en selle. Stéphane Cardinal a créé de toutes pièces un club convivial et le mène avec doigté.

Un centre équestre tout neuf, tout près du bourg de Plouvorn

Les enfants font du manège et leurs parents papotent bien au chaud dans la salle d'accueil, jetant parfois un oeil par la vitre pour encourager leurs bambins.
Cet endroit à la fois pratique, aux normes, et convivial, Stéphane Cardinal l'a créé ex nihilo.

Ancien ébéniste et chauffeur routier, Stéphane Cardinal, 42 ans, a pratiqué le concours de sauts d'obstacles en loisir pendant de nombreuses années avant d'en faire son métier. C'est lorsque ses enfants ont commencé eux-aussi à monter qu'il s'est rendu compte qu'il y avait un créneau : « il n'y avait rien dans le coin, il fallait faire plus de 10 km, et tout était complet tout le temps. J'avais envie de me consacrer à ma passion, d'avoir un travail sédentaire et de faire cavalier seul ».

Se faire connaître

Il s'installe en septembre 2004, après avoir consacré de longs mois à monter son projet et à construire les bâtiments, en grande partie lui-même, pour réduire l'investissement. « Heureusement, c'était juste après que les activités équestres sont devenues agricoles. Cela m'a permis d'acheter 10 hectares de terres et de m'implanter à la campagne. »
L'une de ses principales difficultés a été de convaincre les banques de lui prêter les fonds nécessaires. « Ici, les banques ne connaissent pas les activités équestres, nous ne sommes pas en Normandie… J'ai dû en voir plusieurs avant d'en trouver une qui m'a fait confiance. En plus, je n'avais aucune aide à l'installation… »
Stéphane n'hésite pas devant l'obstacle. Le challenge est important. Tous ses biens personnels sont pris en garantie.
Forcément, les débuts ont été stressants. Il fallait faire connaître le centre. Le jeune agriculteur organise deux portes ouvertes. Une centaine de cavaliers s'inscrivent. Aujourd'hui, il fait le plein. 180 licenciés, des cours quasiment complets. 9 chevaux en pension. Stéphane Cardinal est maintenant serein. « Il m'a fallu 4 ans pour pouvoir vraiment en vivre. Maintenant, ça roule. 80 % des clients du début sont toujours là ! L'ambiance s'est faite. Tout le monde se connaît. » Cette satisfaction des clients génère évidemment un bon bouche-à-oreille, le meilleur moyen de développer l'activité. Ce qui plaît particulièrement à Plouvorn Equitation, c'est que tout est pensé pour l'accueil. Les abords sont propres. Tout est neuf, aux normes .

350 rounds de paille par an

Le chef d'entreprise est également attentif aux prix proposés. « On est à la campagne, les prix doivent rester corrects. 37 € par mois, c'est le prix d'un abonnement pour une heure par semaine, y compris pendant les vacances ».
Rester concurrentiel suppose évidemment de bien gérer l'entreprise. Notamment de maîtriser les charges. «Ce qui coûte le plus cher, c'est l'entretien de la quarantaine de chevaux et poneys. Il me faut 350 rounds de paille par an. J'ai la chance de connaître des agriculteurs dans le coin, et on fait un échange paille contre fumier. »
Maintenant que l'activité est sur les rails, Stéphane vient de déléguer une partie de la gestion de l'activité. « J'ai mis le club d'équitation en location-gérance, pour me consacrer à la pension de chevaux. Ensuite, je pense monter une activité l'été en bord de mer ». Manifestement, il galope, pour avoir toujours une longueur d'avance.

Quelques conseils pour gérer un centre équestre

Par Raymond Vétal, conseiller en fiscalité
- le marché est porteur, mais très concurrentiel ; les marges sont modestes.
- à l'installation, il faut bien étudier son marché, et mettre tous les atouts de son côté : si possible proximité avec une ville, un site original et accueillant, des installations aux normes, propres, et idéalement couvertes.
- tout cela en restant très vigilant sur l'investissement, pour ne pas s'endetter lourdement.
- l'idéal est de proposer la pension de chevaux en plus du centre équestre.

Source CER FRANCE Finistère

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires