[Cas pratique] Arrêter le labour pour compresser ses charges

Pleinchamp
cas pratique labour charges

Quel coût de mécanisation pour 100 ha de blé ? Éléments de réponse avec l’APCA, qui a comparé deux itinéraires culturaux : travail classique avec labour ou travail avec une technique simplifiée (TCS). L'arrêt du labour conduit à économiser plus d'une cinquantaine d'euros par hectare.

Diapositive1

                                                      

Diapositive1

                                                     

Diapositive1

                                 

Pour 100 ha de blé, les spécialistes de l’APCA sont partis d'un équipement adapté pour une exploitation de 250 ha en moyenne, pratiquant une rotation blé, colza, orge de printemps et maïs, par exemple. Dans cette étude de cas, les matériels sont également utilisés pour les autres cultures à d'autres périodes de travail.

Dans l'itinéraire classique, l’APCA a pris en compte un seul déchaumage suivi d'un labour, contre deux passages avec outils à disques indépendants dans l'itinéraire TCS sans labour. Il aurait également été possible de se limiter à un seul passage, à condition d’implanter un couvert végétal et de disposer d’un semoir pour semis direct. Dans ce cas-là, le coût à l’hectare aurait été assez proche.

L’APCA a supprimé le passage de rouleau dans l'itinéraire sans labour, par contre elle a ajouté un passage supplémentaire pour un traitement herbicide. Dans les deux cas, le recours à un traitement anti-limace n’a pas été pris en compte, or ce coût est souvent plus élevé en TCS.

Source APCA