Agriculteurs en détresse : près de 100 appels/mois au numéro d'écoute de la MSA

SC avec AFP

Agriculteurs en détresse : près de 100 appels/mois au numéro d'écoute de la MSA
Les suicides sont plus fréquents chez les éleveurs bovins(DR)

La Mutualité sociale agricole (MSA) a recensé en 2014 un millier d'appels au numéro d'écoute pour les agriculteurs en détresse, et près d'une centaine par mois au 1er semestre 2015, alors que la crise de l'élevage s'accentuait.

"L'essentiel des agriculteurs qui ont appelé sont des éleveurs", a précisé Pascal Cormery, président de la MSA, la Sécurité sociale des agriculteurs. Mis en place il y a un an, le numéro AgriEcoute (09 69 39 29 19) est joignable 24H/24, 7 jours sur 7.

L'écoute est assurée par des bénévoles des associations SOS Amitié et SOS Suicide Phénix, sur une vingtaine de postes. Ce nombre va être étendu à une cinquantaine.  En parallèle, un millier de personnes "en situation de fragilité" ont été accompagnées l'an dernier par les cellules d'aides pluridisciplinaires mises en place depuis 2011 par la MSA, composées de travailleurs sociaux, médecins du travail et au besoin de psychologues.

Un tiers d'entre elles présentaient un "vrai risque de suicide", selon les responsables de la MSA.  "Les situations détectées touchent majoritairement les hommes (73%)", en particulier ceux âgés de 45 à 54 ans, explique la MSA dans un communiqué. 73% des agriculteurs fragilisés sont des exploitants, contre 23% de salariés.

11 octobre, "journée nationale sur le suicide" ?

Les dernières statistiques disponibles établies par l'Institut national de veille sanitaire (INVS) font état de 485 suicides d'agriculteurs entre 2007 et 2009 (dont 417 hommes).

Lors de la publication de cette étude en 2013, l'INVS soulignait qu'un "excès significatif de suicides a été observé chez les hommes exploitants agricoles à partir de 2008, comparativement à la population générale de même âge", en particulier chez les éleveurs laitiers et bovins.

Un maraîcher breton, Jacques Jeffredo, a proposé  de faire du 11 octobre une Journée nationale sur le suicide dans le monde agricole. Dimanche dernier,  il a érigé devant la basilique de Sainte-Anne-d'Auray (Morbihan) quelque 600 croix symbolisant, selon lui, les 600 agriculteurs se donnant la mort chaque année. Un chiffre qui représente plus du double des statistiques officielles de la MSA. M. Jeffredo affirme que son chiffre provient d'une "collecte empirique" de données.

Il a lancé une pétition en ligne pour faire connaître la journée sur le suicide dans le milieu agricole et a recueilli plus de 6.700 signatures depuis le 14 juillet.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 7

neuneu

ok avec vous Doudida, "es coupables sont ceux qui mettent en place le système etat gms indus et syndicat", mais j'ajouterais aussi les consommateurs, d'une part, et les agri trop malins qui pensent toujours être plus forts que leurs voisins (jusqu'au jour où ... aye ils tombent eux aussi) d'autre part. Allez, courons mes amis, pour le prix le moins cher. Vive Lecl, Auc, Carr, Inter, ...

Doudida

Le + étonnant c bien que les agriculteurs retournent leurs armes contre eux alors que les coupables sont ceux qui mettent en place le système etat gms indus et syndicat
Evidemment ca convient à tout le monde on maintient la tête juste hors de l eau des paysans comme ça on produit à bon compte pour que le conso puisse consommer du loisir et profites de ses 35 h , bref continuer à etre les dindons de la farce

FT 76

Alors que la MSA participe activement à plonger les agriculteurs dans la détresse par ses augmentations récurrentes de cotisations, le fait qu'elle mette en place un système d'écoute est paradoxale! Elle proposera peut être par la suite un accueil dans les centres de vacances qu'elle finance avec l'argent racketté aux paysans!

CLOCHE215

ceux qui sont en détresse ou pas aujourd'hui, qu'ont-ils pratiqués il y a 25 ans??? c'est bien la question que chacun a le loisir ou la liberté de se poser!!! mais ètre dans une situation détresse est grave...

CLOCHE215

ceux qui sont en détresse ou pas aujourd'hui, qu'ont-ils pratiqués il y a 25 ans??? c'est bien la question que chacun à le loisir ou la liberté de se poser!!! mais ètre dans une situation détresse est grave...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires