Menu
PleinchampTV Lettre d'info

André Laur et les salariés agricoles

Aveyron ASAVPA

André Laur et les salariés agricoles
André Laur (image la Volonté Paysanne)

Décédé le 2 janvier 2014 à 90 ans, l'Aveyronnais André Laur s'est beaucoup impliqué dans la Protection Sociale des actifs agricoles. Dans cet engagement de toute une vie, son attention aux salariés agricoles fut constante. 

Témoignage de Maurice Bourdoncle sur André Laur

La Protection sociale pour les salariés agricoles

Lorsqu'il naît en 1923, ses parents sont salariés agricoles et gèrent le domaine de l'école qui deviendra plus tard le lycée La Roque, près de Rodez. Ils s'installeront plus tard comme agriculteurs.

Formé par la JAC, il s'impliquera dans de nombreuses organisations agricoles dont la MSA dont il deviendra, à 26 ans, administrateur de la Caisse Centrale, puis vice-président et enfin président de 1982 à 1994. Il sera également vice-président du Conseil Général de l'Aveyron de 1976 à 1994 et du Conseil Economique et Social Européen de 1994 à 1996.

Comme l'a souligné la MSA,  dans un communiqué, "André Laur a joué un rôle moteur, envers les salariés de l'agriculture dans :

  • la création en 1964 de la CAMARCA, caisse de retraite complémentaire pour les salariés non-cadres,
  • le vote en 1972 d'une loi exemplaire sur les accidents du travail des salariés agricoles et le développement d'une politique de prévention dont les résultats sont incontestables."

Dans un recueil de témoignages publié par la Volonté Paysanne, Maurice Bourdoncle, ancien administrateur MSA et fondateur de l'ASAVPA 12, a rapporté ses propos en 1962 aux représentants des salariés agricoles du jeune syndicat des travailleurs de la terre : "Vous voulez qu'on fasse quelque chose pour vous ? Mais c'est à vous de vous prendre en charge ! N'hésitez pas et alors on verra ce que l'ont peut faire" et M. Boudoncle d'ajouter : "Son soutien à l'ASAVPA fut permanent : participation à l'Assemblée Générale et subventions...qui continuent".

"Son souhait de voir se rapprocher et dialoguer les salariés agricoles et leurs employeurs nous fit rentrer au Conseil d'Administration de la MSA. J'ai toujours constaté sa ferme volonté de comprendre les besoins exprimés par l'ensemble des collèges et alors de tout faire pour voir aboutir les justes revendications en particulier pour nous salariés, la loi sur les accidents du travai len 1972 et la CAMARCA (retraite complémentaire) dix ans polus tôt."

"Dans le cadre des fusions de Caisses départementales, il eut soin de soutenir notre place comme premier vice-président à moins que ce ne fut comme président."

Et Jacqueline Druilhe, déléguée nationale au sein d'AGRICA, de rappeler qu'en 1979, il inaugura la première émission des pieds sur terre sur France 3 dans une émission ayant pour thème la prévention des accidents du travail des salariés agricoles.

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires