Douze agricultrices et agriculteurs apprennent à manager leur remplacement

Service de Remplacement France

Douze agricultrices et agriculteurs apprennent à manager leur remplacement
SR France

C'est dans la fournaise caniculaire du sud ouest de la France, précisément à Orthez, que s'est tenue, les 29 et 30 juin derniers, la première session de la formation expérimentale "Manager son remplacement". Cette formation est destinée aux agriculteurs souhaitant anticiper et préparer leur remplacement de la meilleure des façons. Réalisée en partenariat avec Vivea, dans le cadre de l'appel à projet "Innover pour faire évoluer les modalités de formation", elle propose aux agriculteurs de tester un nouveau mode de formation, qui intègre des séquences de travail à distance et une phase plus traditionnelle en présentiel. Elle a également pour support le serious game "Remplace-moi si tu peux !".

Douze agriculteurs basco-béarnais - certains fins connaisseurs du Service de Remplacement, d'autres tout nouveaux adhérents - ont participé à cette première session expérimentale qui permettra de construire la meilleure ingénierie de formation à proposer dès 2016 à tout le réseau des Services de Remplacement.

Si les deux jours de formation en présentiel se sont déroulés à la fin du mois de juin, les participants ont en fait commencé bien en amont à préparer cette formation depuis chez eux. En effet, il s'agit là de la nouveauté de cette formation : les stagiaires avaient pour consignes de préparer en amont leur formation pour la co-construire avec le formateur. C'est ainsi que les douze agricultrices et agriculteurs se sont connectés dès la mi-juin sur une plateforme de formation à distance, grâce à des identifiants personnels, et ont pu découvrir les thématiques de la formation par l'intermédiaire de "Remplace-moi si tu peux !", le serious game des Services de Remplacement.

Une fois cette phase réalisée, les participants ont, toujours depuis leur poste informatique, construit leur formation en répondant à quelques questions portant sur leur pratique du remplacement, sur les caractéristiques de leur exploitation et les difficultés qui pouvaient en découler pour un futur remplacement. Cette phase à distance a permis au formateur de connaitre les préoccupations et les attentes individualisées de chaque stagiaire, pour pouvoir y répondre pendant les deux journées de formation en présentiel.

Lors de ces deux jours en présentiel, le formateur a pu repartir du travail effectué en amont par les exploitants et traiter les thématiques déjà présentes dans le jeu : comment anticiper son absence, comment décliner ses besoins et accueillir l'agent, comment réaliser un retour de mission optimal... L'animation de la formation a allié travail en groupe via des outils collaboratifs comme Framapad ou des moments filmés où les stagiaires simulaient une rencontre agent/adhérent.

A l'issue de ces deux jours en présentiel, la formation ne s'arrête pas là. Une troisième phase est en cours et va se poursuivre jusqu'à l'année prochaine avec un suivi personnalisé de chaque stagiaire, encore une fois à distance. Cette phase permettra de revenir sur des éléments présentés lors de la formation, de revoir les travaux alors réalisés, et de pouvoir enrichir une base de données des bonnes pratiques du remplacement qui sera disponible pour tous les agriculteurs qui suivront cette formation "Manager son remplacement".

Deux autres sessions expérimentales auront lieu en octobre : l'une en Poitou-Charentes, l'autre en Auvergne.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires