Etats généraux : comment participer à la consultation publique

Anne Sophie LESAGE

Etats généraux : comment participer à la consultation publique

En parallèle de la journée de lancement des Etats généraux, les services de l’Etat ont mis en ligne une plateforme de consultation publique pour « enrichir la réflexion. » Lancée ce 20 juillet, elle s’achèvera à la fin du mois d’octobre.

La consultation lancée à l’occasion des Etats généraux de l’alimentation est structurée autour de 3 thèmes : « favoriser une chaîne de production agroalimentaire plus durable et plus équitable, favoriser une consommation plus saine, plus sûre et plus respectueuse de l’environnement et enfin, concilier compétitivité internationale de la production agro-alimentaire et respect des enjeux sociétaux internationaux. ». Pour chaque thème, le gouvernement a identifié 3 ou 4 problèmes qu’il souhaite résoudre, des causes qu’il considère être à l’origine de ces problèmes et les pistes de solutions à mettre en place. Les questionnaires seront publiés au fur et à mesure, sous forme de « feuilletonnage » pour susciter l’intérêt et la curiosité des citoyens. 

L’objectif de cette consultation est à la fois d’« élaborer un diagnostic partagé sur les différentes questions soulevées par les Etats généraux de l'Alimentation » et de « formuler des propositions concrètes afin de nourrir l’agenda des solutions des différents Ministères. »

Contribuer

Pour la première vague, consacrée donc à la création et la production, 3 consultations sont ouvertes : « comment rémunérer plus équitablement les producteurs ? », « comment mieux intégrer la réalité des coûts de production ? » et enfin, « comment accompagner la transformation de notre agriculture ? »

Pour participer, il faut s’inscrire et communiquer un pseudo, une adresse électronique et créer un mot de passe. Il est également possible de s’inscrire via son compte Facebook ou Google. Ensuite, le participant peut contribuer à la consultation de 4 manière différente, soit en votant ou en argumentant sur les propositions formulées par le Gouvernement ou par les autres contributeurs, ou bien en proposant des causes de problèmes identifiés ou des solutions, ou encore en référençant des sources d’information supplémentaires à soumettre à la communauté. 

Deux heures après la mise en ligne, près de 200 personnes avaient répondu aux consultations. Vers 16h, ce chiffre avait déjà doublé.

Pour répondre à la consultation publique :  https://www.egalimentation.gouv.fr

Pour consulter le dossier complet sur les Etats généraux.

Sur le même sujet

Commentaires 4

Beber12

@gégé49.
Comme c'est bien dit et si vrai. J'ajouterai qu'en plus on doit importer de l'agneau néo-zélandais faute de le produire chez nous.

gégé 49

comme dans le sud le prix des canadères et de 500 pompiers pour arrêté le feu sans parlé du désastre écologique alors qu'on a laissez mourrir les petits paysans qui faisait brouté la garigue avec leurs moutons , les médias n'en parle pas résultat les contribuable paye et paye le prix fort .

DIGUE3942

consultation publique ????? comme pour toutes les élections les médias vont s'en occuper !!! ils vont inculquer le politiquement correcte même si on va droit dans le mur.

gib

Et tant pis pour les zones blanches !!!
Encore une belle leçon de démocratie participative où seuls les citoyens qui ont du temps , l'accès à internet peuvent s'exprimer ....
Déjà au temps des grecs , seuls les hommes , non esclaves avaient voix au chapitre

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires