L'Aveyron organise un premier «farm-dating» à La Fouillade

L'Aveyron organise un premier «farm-dating» à La Fouillade

C’est une première en Aveyron. L’idée est originale : sur le mode du «speed-dating» (entretien rapide pour trouver un partenaire), un «farm- dating», organisé par la Chambre d’agriculture, permettra la rencontre des futurs cédants et des candidats à l’installation, à la Fouillade, mardi 15 mars.

Le principe est simple et a d’ailleurs fait ses preuves dans d’autres départements : des rendez-vous de sept minutes entre futurs cédants et repreneurs pour faire connaissance et exposer les projets. Pour les candidats à l’installation à court ou moyen terme (d’ici 1 à 5 ans), le «farm-dating» est une occasion de discuter avec des agriculteurs qui recherchent leur futur associé ou un repreneur pour leur ferme.

«30% des exploitations pourraient disparaître»

«Au niveau du secteur de Villefranche-Najac, plus de 50% des agriculteurs seront en âge de prendre leur retraite d’ici environ 5-10 ans. Si rien n’est fait, 30% des exploitations pourraient disparaître faute de repreneur. Il est donc urgent de favoriser les rencontres entre repreneurs potentiels et futurs cédants.» 

C’est le constat dressé par Claude Rabayrol, à l’origine de cette nouveauté et plus largement d’un travail sur la transmission mené dans ce secteur par un groupe d’agriculteurs accompagnés par le conseiller en développement territorial du comité de développement agricole du Villefranchois.

Répertoire départ installation 

«Nous avons créé il y a deux ans un comité de pilotage pour initier des actions qui répondent aux besoins du territoire en matière de transmission agricole. Il est composé de Robert Dalet et de Christian Couffignal (futurs cédants), de Charles Chambert (ancien exploitant), de Nicolas Guibbert et de Julien Maurel (récents installés), de Daniel Carrié (élu) et de moi-même, explique le futur cédant et responsable du bassin d’animation de Najac. C’est Héloïse Gonzalo, conseillère en développement territorial de la Chambre d’agriculture, qui anime nos actions.»

En 2014, ils ont commencé par des rencontres locales pour sensibiliser les futurs cédants et les élus locaux à la situation du territoire; ils ont ensuite mis en place des stages d’anticipation à la cessation d’activité avec l’association départementale pour l’aménagement des structures des exploitations agricoles d’Oc.

«L’année dernière, nous avons collaboré avec les établissements d’enseignement agricole locaux et le répertoire départ installation avec l’objectif de faire du lien avec de potentiels repreneurs. Notre prochaine étape est donc le “farm-dating” pour l’avenir de nos fermes et de notre territoire.»

Source Chambre d'Agriculture de la l'Aveyron

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires