Menu
PleinchampTV Lettre d'info

La Ferme Derly

PARIS Conseil National CERFRANCE

La Ferme Derly

Agriculteur devenu commerçant en 2005, Pascal Derly confirme aujourd’hui sa réussite. En 10 ans, l’activité a doublé !

La Ferme Derly

A Thilliers en Vexin, à la Ferme Derly, les yeux et les narines des clients se régalent toujours autant ! Des clients en prise directe avec le “vrai gout du vrai” et des produits artisanaux. La vitrine du Vexin Normand, aujourd’hui connue et reconnue pour la qualité de ses produits et de son service, à double son activité en 10 ans. Zoom sur les clés de cette réussite lancée au bon moment et dans le bon tempo.

Un concept gagnant et évolutif

Rappelons qu’à l’ origine, il avait fallu à Pascal Derly plus de deux ans de courage et d’opiniâtreté pour créer ce projet. Un parcours difficile qui avait abouti à l’ouverture du magasin en février 2005. Aujourd’hui, la finalité de la Ferme Derly est toujours la même : “notre client doit y trouver tout son repas, dans une double optique : origine-gout et  accessible aux budgets moyens”. Et les valeurs non plus n’ont pas change : satisfaction du client dans la durée, plaisir d’offrir du plaisir aux clients, authenticité, passion de servir, qualité des produits et fierté de pérenniser un nom et une marque. “Etre au clair sur ces deux fondamentaux, la finalité de mon métier et mes valeurs, m’a toujours permis d’être en cohérence avec mes décisions et de connaitre un développement régulier”, précise Pascal. En effet, la progression est belle à observer. En 2006, La Ferme Derly comptait 3 salaries, 20 000 clients (passages en caisse), et 700 000€ de chiffre d’affaires ; aujourd’hui elle a atteint 6 salaries, 43 000 clients et 1,4 M€ de chiffre d’affaires. Le panier moyen a progressé de plus de 20 % ! Les clés de cette réussite ? “C’est simple, écouter les besoins de nos clients et être force de nouveautés, ne pas déroger au  concept et avoir toujours cette volonté de satisfaire son client”, analyse Pascal.

Concrètement, cela s’est traduit par une gamme de produits plus importante : 4 500 références d’articles (miel, pain normand, viande d’éleveurs locaux, escargots, cidre et jus de pomme, fruits de producteurs locaux, meubles, paniers, jouets en bois…) avec de nouvelles références régionales et nationales, comme le vin et les spiritueux ou encore des conserves de poissons. Cependant, ce développement ne s’est pas fait sans difficultés. “La vie de chef d’entreprise et d’une activité commerciale dans notre secteur d’activité n’est pas un long fleuve tranquille !”

ae

Source : Cerfrance - Gérer pour Gagner - n° 71 - 2016 - Christophe Delestre directeur communication

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires