Les artisous qui valorisent le lait de montagne

PARIS Conseil National CERFRANCE

Les artisous qui valorisent le lait de montagne

L’expérimentation a commencé voici plus de 10 ans maintenant. Déjà début 2006, on parlait de baisse du prix du lait. C’est pourquoi une trentaine de producteurs adhérents au syndicat des producteurs de lait de la Margeride, en Haute-Loire, avaient décidé de se regrouper pour fabriquer, affiner et commercialiser un fromage d’identité locale, “L’Artisou de la Margeride (est un fromage fermier au lait cru de vache typique du terroir auvergnat).

Les artisous qui valorisent le lait de montagne

À l’époque, le président du syndicat, également gérant de la SARL L’Artisou de la Margeride,

Disait que “le producteur souhaitait s’engager car notre territoire a des valeurs d’authenticité, mais ses handicaps nous empêchent de nous positionner sur le coût de production. Le meilleur moyen de garantir notre revenu est de porter notre produit en aval. Nous avons une tradition de fromage de pays aux artisous. Nous avons décidé de la valoriser pour en faire un véritable concept de produit.”

Les artisous qui valorisent le lait de montagne

Où en est le groupe 10 ans après ?

La fabrication fromagère était externalisée chez un industriel. L’affinage et le conditionnement sont réalisés dans des locaux qui appartiennent a la société. La fabrication a rencontré, pendant les premières années, de graves difficultés dans l’homogénéité des produits, ainsi que dans les quantités mises en fabrication. Désormais, cette première phase est réalisée chez un producteur, par ailleurs associe de la SARL.

Le produit est devenu conforme au cahier des charges initialement établi. L’affinage et le conditionnement sont maîtrisés par les associes. Ceux-ci, avec l’appui du salarie également associe, assurent à tour de rôle des permanences qui permettent la continuité de la production. Les difficultés techniques de fabrication ont entraîné un immense retard dans l’évolution des ventes d’artisous. Par exemple, le chiffre d’affaires 2014 avoisine 150 000 € contre au moins le double espère dans les prévisions d’équilibre financier. Un tiers des associes s’est décourage et a voulu se retirer de la société.

L’Artisou regroupe désormais une vingtaine d’associes. Trois gérants succèdent a Jean-Pierre Olagnol, premier gérant charismatique et prématurément Décède.

La commercialisation des fromages est essentiellement régionale : foires, salons et marches, commerces locaux, supérettes. Le positionnement sur les produits de pays permet d’alimenter les GMS locales. Par contre, les tentatives de référencement sont difficiles et peu fructueuses en dehors de la région.

Les artisous qui valorisent le lait de montagne

Si c’était à refaire…

Martine, Dominique et Serge nous disent qu’ils ne regrettent pas l’aventure. Certes, ils n’ont pour l’instant pas valorise le lait plus qu’en circuit industriel, mais le projet a repris force peu à peu et donne la satisfaction d’avoir concrétise une volonté commune et fédère tout un groupe dans un esprit solidaire. La chute spectaculaire du prix du lait en 2015 permettra à contrario de rassurer les associes sur l’opportunité de ce projet

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires