Main-d'oeuvre : l'opération échalote est à renouveler

REUSSIR FRUITS & LEGUMES

Main-d'oeuvre : l'opération échalote est à renouveler
L’OPÉRATION ÉCHALOTE A mobilisé 80 jeunes sur 15 exploitations.

Les producteurs d’échalote du nord Finistère constatent depuis plusieurs saisons une difficulté à recruter de la main-d’œuvre saisonnière pour des chantiers de récolte.

Ceux-ci consistent à une mise en andains qui se pratique par équipe dès début juillet. « La méconnaissance et la difficulté des travaux semblent expliquer ce désintérêt », commente Gilles Burel de l’Association emploi formation du Finistère (AEF). Aussi, des prestataires extérieurs proposant le plus souvent de la main-d’oeuvre venant de pays de l’est de l’Union européenne sont apparus. Face à ce constat, l’AEF et la mission locale de Morlaix ont mis en oeuvre une opération ayant pour objectif de placer en exploitation 50 jeunes du territoire. Cette opération soutenue par la Direccte, le conseil départemental et en  collaboration avec une association en charge de transport sur les chantiers, a vu 200 jeunes manifester leur intérêt. « 80 d’entre-eux sont allés sur 15 exploitations et ont réalisé un total de 680 jours de travail, soit 3 400 heures. Leur moyenne d’âge était de 18 ans et demi », commente Gilles Burel. L’AEF et la mission locale sont donc déjà mobilisées pour la « saison 2 de l’opération échalote », en débutant dès les plantations de  février et en élargissant le nombre de jeunes embauchés et d’exploitations impliquées.

Magazine : RÉUSSIR FRUITS & LÉGUMES - n° 377 novembre 2017 - Guy Dubon

 

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires