MSA : A quoi servent les cotisations des exploitants ?

Christophe AVRANCHE

MSA : A quoi servent les cotisations des exploitants ?

Nombre d’idées reçues circulent sur les cotisations des exploitants : trop élevées, mal redistribuées… Pourtant, confronté aux aléas de la vie, chacun peut recueillir le fruit de cet effort collectif. Explications.

La Sécurité sociale protège face aux aléas et évolutions de la vie ayant un impact financier important. Pour le milieu agricole, elle est assurée par la MSA, qui gère à la fois la santé, la retraite, la famille, les accidents du travail et les maladies professionnelles et qui assure également des missions de recouvrement.
La Sécurité sociale est financée par des cotisations, ainsi que par les impôts et taxes payés par l’ensemble des Français, dans le cadre la solidarité nationale et interprofessionnelle. Son caractère obligatoire garantit cette solidarité.
Pour 26 € de cotisations et de CSG versés par les exploitants agricoles, 100 € de prestations sociales sont alloués aux bénéficiaires du régime (exploitants, conjoints, enfants et retraités).
La solidarité nationale et interprofessionnelle permet de compenser un déséquilibre financier dû à un vieillissement de la population agricole. L’effort contributif des exploitants est équivalent à celui de l’ensemble des actifs en France.

Comment sont utilisées les cotisations ?

Les cotisations des exploitants, ainsi que les financements issus de la solidarité nationale et interprofessionnelle, permettent à la MSA de verser chaque année plus 16 milliards d’euros de prestations sociales.
La MSA mène également des actions de prévention et d’éducation à la santé et à la sécurité au travail et agit par un ensemble d’actions et d’aides sociales. Vos cotisations servent aussi à financer votre retraite complémentaire et différents fonds nationaux*.
Pour 100 euros alloués, la MSA redistribue :
-    54 € en pensions de retraite et de réversion (régime de base et complémentaire) et en allocations veuvage,
-    42 € en remboursements de soins médicaux et versements d’indemnités maternité et d’invalidité/décès,
-    3 € en aides familiales, au logement et à l’insertion (rSa)
-    1 € en prestations liées aux accidents du travail et maladies professionnelles.
En 2013, les charges de gestion du régime ont représenté 4 % du montant total des sommes collectées.

En quoi êtes-vous concernés dès à présent

Dès maintenant, la MSA :
- rembourse une partie de vos soins médicaux,
- vous fait profiter d’actions de prévention et d’éducation à la santé et à la sécurité au travail,
- vous indemnise en cas d’arrêt de travail,
- vous aide à financer vos charges familiales et votre logement**,
- vous accompagne en cas de difficultés économiques et sociales (ex : en cas de crises agricoles),
- vous propose des services adaptés, via ses aides d’action sanitaire et sociale.
Et demain, la MSA :
- vous versera votre pension de retraite,
- vous permettra de profiter de services pour seniors : services d’aide au maintien à domicile, établissements pour personnes âgées, ateliers de prévention…
* Fonds National agricole de mutualisation Sanitaire et Environnementale (FNSE), Fonds National d’Aide au Logement (FNAL), Fonds National d’assurance Formation des Salariés des exploitations et Entreprises Agricoles (FNFSEA).
** en fonction de votre situation familiale et vos revenus.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

ppiu

Demain vous versera votre pension de retraite,etc...Moi,qui viens d'y avoir droit c'est le salaire de la peur. J'ose espérer qu'elle sera valorisée mieux que l'augmentation du coût de la vie car je vais faire partie des pauvres d'ici peu.Si Dieu veut que je vive quelques années encore je m'inquiète fortement pour la fin de mes jours. On nous dit:capital retiré OK ,je m'aperçois qu'il faut diminuer son train de vie d'une manière conséquente car çà pourrait fondre assez vite.Retraite aujourd'hui:un tiers du salaire retiré pendant l'activité, je pense que les responsables professionnels devraient y regarder de plus près.Je me demande si ce régime social est défendable:le montant de la retraite n'est pas à la hauteur du travail fourni dans une carrière et surtout avec les cotisations versées.La MSA vient juste de prendre en compte des indemnités journalières pour la maladie et il faut cotiser ailleurs pour l'accident et plus pour pouvoir embaucher quelqu'un en cas de problème.Au bout du bout j'ai cotisé pour des clopinettes. Voila la triste histoire d'un paysan qui a travaillé pour nourrir et qui risque de mourir de faim faute de revenus décents et donc personne s'inquiète.Je crois que nous assez nombreux dans cette posture.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires