MSA : cancer colorectal, un dépistage régulier pour voir la vie en bleu

Christophe AVRANCHE

MSA : cancer colorectal, un dépistage régulier pour voir la vie en bleu

En France, chaque année, plus de 40 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont détectés. Grâce au dépistage et aux progrès de la médecine, le nombre de décès liés à cette pathologie a diminué. La MSA participe au financement des campagnes nationales et les décline localement. Le mois de Mars est un mois privilégié pour en parler.

Le bleu est la couleur choisie depuis sept années par les autorités de Santé publique pour symboliser le dépistage du cancer colorectal et le mois de mars privilégié pour organiser des actions de sensibilisation. La MSA participe activement à cette campagne de dépistage, tout comme elle le fait en automne pour octobre rose et le cancer du sein. Le cancer du gros intestin (côlon et rectum) est le plus fréquemment rencontré chez les personnes âgées de plus de 50 ans, sans distinction de sexe.

C'est le second cancer le plus meurtrier, mais son taux de guérison est très élevé s'il est diagnostiqué à un stade précoce. En dehors de toute prédisposition familiale, le test de dépistage Hémoccult 2 s’avère efficace s’il est pratiqué tous les deux ans à partir de 50 ans.

Il consiste à détecter la présence de sang invisible dans les selles. S’il est positif, une coloscopie est réalisée. Les personnes concernées reçoivent un courrier les invitant à se rendre chez leur médecin traitant pour bénéficier du dépistage gratuit. C’est lui qui remet le test et apporte les explications nécessaires. Ensuite, le centre de lecture interprète le test et adresse les résultats au patient et au médecin, sous 48 heures environ. En cas de test positif, le patient est invité par le centre de lecture à retourner chez son médecin traitant qui l'orientera vers un gastro-entérologue en vue d'une coloscopie.

Sur le territoire de la MSA Mayenne-Orne-Sarthe, la campagne de dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse tant aux hommes qu’aux femmes de 50 à 74 ans. Elle ne se limite évidemment pas au mois de mars et se poursuit tout au long de l’année : surveillez vos boîtes aux lettres !En 2015, un nouveau test, encore plus simple et plus performant, vous sera proposé. Mais n'attendez surtout pas : chaque jour passé est un jour perdu.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires