MSA : cancer de la peau, une journée pour se faire dépister

Christophe AVRANCHE

MSA : cancer de la peau, une journée pour se faire dépister

Le 22 mai 2014 aura lieu la journée nationale de dépistage des cancers de la peau et des lésions précancéreuses. Responsable de près de 2 000 décès chaque année, ce type de cancer ne cesse de progresser.

Les cancers de la peau sont de plus en plus fréquents en raison notamment de l'évolution des habitudes d'exposition au soleil. L'incidence du mélanome a triplé en vingt ans et représente aujourd'hui plus de 7 000 nouveaux cas par an. Les traitements du mélanome à un stade évolué étant peu efficaces, les mesures de protection contre le soleil et la détection précoce sont les seules actions susceptibles de faire diminuer la mortalité.

 

A dépister au stade précancéreux

L'objectif du dépistage est de reconnaître les lésions précancéreuses. Pourquoi ? Parce que traités à temps, c'est-à-dire à un stade précoce, les cancers de la peau peuvent être guéris, sans suites, dans 90% des cas. C’est pourquoi faire examiner régulièrement sa peau par un professionnel de santé, et plus particulièrement par un dermatologue, est indispensable.

 

Comment détecter un risque

Des critères ont été définis afin que chacun puisse régulièrement inspecter sa peau, de la tête aux pieds. L'auto-observation mutuelle en couple et en famille est recommandée. Ainsi familiarisé avec sa peau, celle de son conjoint et de ses enfants, il est plus facile de repérer de nouvelles taches pigmentées ou des changements des grains de beauté.

Il est nécessaire de consulter dès qu’une tâche suspecte apparaît. Elle est en général

  • asymétrique,
  • avec des bords dentelés, mal délimités,
  • de plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc),
  • son diamètre augmente rapidement.

Toute tache qui change d'aspect rapidement (forme, taille, épaisseur, couleur) doit constituer un signe d'alerte.

 

Exposition solaire modérée et avec protection

Parallèlement, l'exposition au soleil constituant un important facteur de risque, il est essentiel de connaître son type de peau et de tenir compte de ses antécédents familiaux. Les peaux les plus claires sont les plus sensibles, tout comme celles qui présentent de nombreux grains de beauté. Il convient alors de se protéger des expositions solaires et de porter une attention particulière aux enfants.
Les agriculteurs sont également particulièrement exposés à ce risque en raison de leurs nombreuses activités extérieures. Il convient donc d’être vigilant et de se protéger, même dans le cadre du travail, en portant des vêtements adaptés par exemple.

Dépistage et précautions lors d’une exposition au soleil constituent les gestes indispensables pour sauver sa peau.

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires