Menu
PleinchampTV Lettre d'info

MSA : Cancers du sein et colorectal : La MSA participe au financement du dépistage

Service Communication

En France, chaque année, 36 000 nouveaux cas de cancer colorectal sont détectés et le cancer du sein frappe 43 000 femmes. Grâce au dépistage et aux progrès de la médecine, le nombre de décès liés à ces pathologies a diminué. La MSA participe au financement des campagnes de dépistage.

Cancer colorectal

Le cancer du gros intestin (côlon et rectum) est le plus fréquemment rencontré chez les personnes âgées de plus de 50 ans. En dehors de toute prédisposition familiale, le test de dépistage Hémoccult II s'avère efficace s'il est pratiqué tous les deux ans à partir de 50 ans. Il consiste à détecter la présence de sang invisible dans les selles. S'il est positif, une coloscopie est réalisée.
Les personnes concernées reçoivent un courrier les invitant à se rendre chez leur médecin traitant pour bénéficier du dépistage gratuit. C'est lui qui remet le test et apporte les explications nécessaires. Ensuite, le centre de lecture interprète le test et adresse les résultats au patient et au médecin, sous 48 heures environ. En cas de test positif, le patient est invité par le centre de lecture à retourner chez son médecin traitant qui l'orientera vers un gastro-entérologue en vue d'une coloscopie.
Sur le territoire de la MSA Mayenne-Orne-Sarthe, la campagne de dépistage organisé du cancer colorectal s'adresse tant aux hommes qu'aux femmes de 50 à 74 ans.
Pour avoir davantage d'informations concernant ce dépistage, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant.

Cancer du sein

Toutes les femmes de 50 à 74 ans sont invitées, tous les deux ans, par courrier, à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Il permet de déceler très tôt d'éventuelles anomalies, en l'absence de tout symptôme. L'objectif étant de détecter les tumeurs cancéreuses de moins d'un centimètre.
Les patientes sont libres de prendre rendez-vous avec le radiologue de leur choix, parmi la liste jointe à l'invitation. Celui-ci examine et réalise une mammographie complète, soit deux radiographies par sein. Il donne alors une première interprétation des résultats.
Ces examens sont réalisés par des radiologues spécialement formés, dans des centres agréés où les appareils sont contrôlés. Le dépistage généralisé du cancer du sein est d'autant plus fiable que chaque cliché est envoyé à un second radiologue. Ce qui sécurise davantage le dispositif, puisqu'il est avéré que 10 % environ des cancers non décelés en première lecture le sont à la seconde. Un avantage supplémentaire comparé au dépistage individuel qui ne propose qu'une lecture.


Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires