MSA : Diabète : Anticipez le risque

Service communication

Contrairement aux idées reçues, le diabète n'est pas réservé qu'aux autres. Une recrudescence de la maladie a été observée, due aux changements de nos modes de vie. Alimentation équilibrée et activité physique régulière constituent la meilleure des préventions.

Le diabète, vous connaissez ! Peut-être croyez-vous encore que cette maladie est réservée à quelques personnes. Détrompez-vous, deux millions et demi de Français sont concernés, soit 4 % de la population et ce nombre a doublé en dix ans.

Il existe deux sortes de diabète. Mieux connu sous le nom de diabète gras, le diabète de type 2 apparaît en général à partir de 40 ans. Depuis quelques années, la maladie se déclare chez des sujets de plus en plus jeunes. L'explication se trouve dans notre mode de vie et notre alimentation. Les personnes atteintes d'un surpoids sont d'autant plus sujettes aux risques.

Le diabète de type 1, autrefois appelé diabète maigre, se déclare de façon soudaine au cours de l'enfance ou de l'adolescence, et nécessite un traitement à vie.

Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 peut souvent être évité ou stabilisé. Or, il représente plus de 85 % des cas de diabète en France.

Connaître les symptômes

Le diabète de type 2 se caractérise par une élévation chronique du sucre dans le sang (glycémie), au-dessus de 1,26 g. Au-delà de ce seuil, le risque de complications vasculaires spécifiques au diabète est important : au niveau de l'oeil (rétinopathie), des reins (néphropathie), des nerfs (neuropathie). Le diabète est aussi un facteur de risque important pour la maladie coronarienne. Bien souvent, le diagnostic est fait lors de l'apparition de symptômes bénins : une soif excessive, une envie d'uriner fréquente, une sensation de fatigue, un appétit démesuré…

Alimentation équilibrée et exercice physique, excellents antidotes

Aujourd'hui, le diabète de type 2 touche essentiellement les personnes atteintes d'un surpoids. Comme pour les maladies cardio-vasculaires, une alimentation équilibrée et un exercice physique régulier aident à réduire le taux de glycémie et à contrôler son poids.

La première des préventions consiste à surveiller son alimentation en diminuant sa consommation de matières grasses et en privilégiant celles d'origine végétale. Evitez aussi les sucres rapides : miel, confitures, pain blanc, bonbons, boissons sucrées…. Consommez des sucres lents à chaque repas et les aliments riches en féculents : pâtes, pain, pommes de terre, lentilles, haricots secs…. Enfin, mais vous vous en doutez certainement, les légumes sont bien plus sains que les plats préparés, souvent trop gras.

Une activité physique régulière est indispensable. Trente minutes de marche chaque jour serait l'idéal. Cependant, marcher vingt minutes au moins trois fois par semaine est déjà un bon début. Si vous préférez, le vélo ou la natation constituent une bonne alternative. En bref, une hygiène de vie saine est la meilleure des préventions.

Malgré tous ces bons conseils, pour ceux qui souffrent d'un diabète, un suivi médical et des examens réguliers s'avèrent indispensables afin de prévenir d'éventuelles complications.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires