MSA : Manipulation des bovins : Avec les bovins, sécurité rime avec efficacité

Service communication

MSA : Manipulation des bovins : Avec les bovins, sécurité rime avec efficacité

Eviter les accidents survenant lors de la conduite du troupeau ou de la manipulation d'un bovin, ne peut se faire qu'en connaissant les caractéristiques comportementales des bovins. Voici quelques rappels.Comprendre la façon dont les bovins appréhendent leur environnement grâce à leur cinq sens, permet de mieux se comporter à leurs côtés et d'éviter les situations dangereuses.

La vue

Les bovins ont une vision panoramique. Ils ont horreur de ce qui est rectiligne et voient de manière moins nette vers l'arrière. Pour éviter de les surprendre, il est donc préférable de les aborder par l'avant ou par le côté, au niveau de l'épaule.

Les bovins sont sensibles à la luminosité et aux couleurs. Ainsi, mieux vaut éviter les passages brutaux dans des lieux à luminosité différente. La lumière artificielle peut être un bon moyen d'attirer l'animal au moment de l'embarquement ou de l'entrée dans un bâtiment sombre.

Le rouge, le jaune et le blanc leur sont désagréables. Il vaut donc mieux s'habiller de couleur neutre et tenir compte de ce facteur au moment de l'aménagement des bâtiments

L'ouïe

Le troupeau est habitué à écouter son entourage. Il est donc naturellement sensible aux différents sons. Il est important de parler aux animaux. Cependant, mieux vaut modérer le ton de sa voix car si on a l'habitude de crier, ils ne seront plus réceptifs à aucun commandement et se trouveront dans un état d'excitation permanent.

L'odorat

En règle générale, toute odeur inhabituelle est une source de perturbation du comportement. Les cas d'agression vis-à-vis d'éleveurs qui avaient modifié leur odeur caractéristique habituelle par un parfum ou une imprégnation de gasoil ne sont pas rares.

De même, la présence de plusieurs taureaux sur une exploitation est un facteur de risque. En effet, l'éleveur peut aller voir un taureau imprégné de l'odeur d'un autre. L'animal le considérera alors comme son rival.

Le goût

La gourmandise peut être utilisée par l'éleveur : elle attire et fait avancer de manière très efficace.

Le toucher

Dans toute approche ou manipulation de bovin, le premier sens utilisé par l'homme est le toucher. C'est pourquoi, il est très important de familiariser les bêtes, dès leur plus jeune âge, au contact de la main ou d'un autre instrument.

Le toucher doit se faire sans tâtonnement, ni effleurement qui entraînent des frissonnements sur le corps de l'animal, et génèrent souvent des réactions brutales et imprévisibles.

Huit conseils de prévention

1 / Toujours être attentif.
2 / Avoir toujours un bâton avec soi : il permet de délimiter un espace de sécurité et de guider plus facilement le troupeau.
3 / Ne jamais isoler une bête pour la manipulation. La vue de ses congénères la calme.
4 / Adapter son comportement à celui des animaux.
5 / Etre calme permet d'avoir un troupeau calme.
6 / Etre prudent.
7 / Sélectionner les animaux du troupeau
8 / Habituer les animaux, dès leur plus jeune âge, à la présence de l'homme.

Source MSA Mayenne-Orne-Sarthe

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires