Menu
PleinchampTV Lettre d'info

Patrimoine : Le Plan d'épargne retraite populaire

Objectif prévoyance. Créé par la loi Fillon, le Plan d'épargne retraite populaire est un moyen parmi d'autres pour compléter sa retraite. Son principal avantage : la déductibilité fiscale des versements.

Lorsqu'on est agriculteur, penser à sa retraite est une obligation, compte tenu des niveaux de pension. Parmi les outils à la disposition du retraité en devenir : le Plan d'épargne retraite populaire (Perp). Il s'agit d'un support d'épargne individuel de longue durée par capitalisation qui se souscrit auprès d'une compagnie d'assurances, d'un institut de prévoyance ou d'un organisme mutualiste. Il est alimenté par les versements de l'adhérent et par la capitalisation des intérêts. Attention, la sortie du contrat ne peut se faire qu'à l'âge de la liquidation de la retraite et que sous la forme d'une rente viagère, hormis les cas d'invalidité ou de liquidation judiciaire. Autrement dit et contrairement à l'assurance vie, le rachat n'est pas possible en cours de contrat. Il est possible néanmoins de prévoir le versement au bénéfice exclusif de l'adhérent d'une rente d'invalidité, pour peu qu'elle survienne en cours d'adhésion. En cas de décès du bénéficiaire avant ou après la liquidation des droits à la retraite, la rente acquise peut être reversée sous forme de rente viagère au conjoint survivant ou à tout autre bénéficiaire expressément désigné dans le plan, ou sous la forme d'une rente éducation pour ses enfants mineurs.

Euros ou multisupports

Avant de souscrire, l'épargnant doit choisir les supports sur lesquels les sommes investies seront placées. Il dispose aujourd'hui de deux grands types de contrats à l'instar de l'assurance vie. D'une part, les contrats en euros comportent un support unique d'investissement en euros. En contrepartie de la totale sécurité des fonds investis, ces contrats offrent des rendements annuels moyens de l'ordre de 3,80 %. D'autre part, les contrats multisupports en unités de compte que le législateur a souhaité encadrer et dont les rendements sont très variables. Plus on se rapproche de la retraite, plus la répartition au sein du contrat sera sécuritaire (fonds en euros).

Avantages fiscaux

En contrepartie de l'obligation de sortie de contrat en rente, le Perp permet de défiscaliser son effort d'épargne retraite, car les versements sont déductibles. Par contre, la rente viagère est imposable comme une pension de retraite. Elle bénéficie de l'abattement de 10 % plafonné applicable aux pensions de retraite. Le montant restant est soumis à l'impôt sur le revenu selon le barème progressif, aux prélèvements sociaux de 8,3 %. En principe, les sommes investies dans le cadre d'un Perp ne sont pas assujetties à l'Impôt sur la fortune (ISF). Quant à la valeur de capitalisation des rentes versées, elle n'est pas prise en compte pour le calcul de l'assiette ISF.
Le choix du Perp peut être intéressant selon la situation et les motivations du futur retraité. Mais il doit s'inscrire dans une réflexion patrimoniale globale. La sortie en rente viagère, principal inconvénient du système, constitue un vrai pari sur la vie. Un Perp se souscrit plus dans une logique de prévoyance que de capitalisation.

 

Source COGEDIS

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires