Plan Valls : « ces mesures vont dans le bon sens » (Coop de France)

Lise Monteillet

Plan Valls : « ces mesures vont dans le bon sens » (Coop de France)

Coop de France approuve le plan de consolidation et de refinancement des exploitations agricoles présenté le 4 octobre par le Premier ministre.

« Ces mesures vont dans le bon sens, que ce soit dans le secteurs céréalier ou pour les éleveurs. Elles devront être mises en place rapidement par le réseau bancaire qui s’y est engagé. Les coopératives veilleront à la meilleure articulation possible avec leurs propres actions et à l'analyse complète de la situation économique des agriculteurs », déclare Coop de France.

Accompagner les agriculteurs en reconversion ? « La gravité de la situation justifie le volet social du plan, y compris les mesures en faveur de la reconversion, mais ces dernières doivent être articulées avec une politique volontariste d’installation », précise le communiqué. Les dernières annonces ministérielles, au Sommet de l’élevage, satisfont tout autant l’organisme représentatif des coopératives agricoles. Stéphane Le Foll a en effet plaidé pour que l’excédent de viande en Europe puisse répondre à des besoins humanitaires.

Des inquiétudes subsistent néanmoins. « Coop de France considère que le pacte est insuffisamment doté au regard du grand nombre de mesures énoncées pour les filières lait et viande », souligne-t-il. Coop de France émet une dernière recommandation : « que la mise en œuvre du pacte puisse accompagner tout particulièrement les producteurs d’avenir, que ce soient les jeunes producteurs ou les récents investisseurs ». 

Pour en savoir plus : 

[Dossier] Un plan pour consolider et refinancer l'agriculture

Sur le même sujet

Commentaires 4

mouton23220

des mesures qui vont dans le bon sens ?
Premièrement... qui a vu quoi de la mise en place de ces "mesures" ?
Deuxièmement, si l'Etat soldait tout les montants dus dans le cadre de la PAC 2015 et 2016, comme LE FOLL les a annoncés début septembre, on serait moins dans la merde.
Troisièmement, la seule mesure que nous demandons c'est que nos produits soient payés à leur juste prix et que la GMS arrête de se gaver sur notre dos.

Il serait temps que nous copions les policiers qui virent leurs syndicats des négociations (hein BEULIN) avec le gouvernement et que de nouvelles organisations de défense de la profession se mettent en place pour contrer toutes ces dispositions de bureaucrates incapables de faire autre chose que de nous emmerder.

rice 44

je ne voit pas bien ou est l'aide mise a part de payer en partie certains fournisseurs mais payer un pret par un pret je n'y vois pas une bonne issue. le vrai probleme sait que l'on paye trop de personne dans les bureaux qui ne connaissent rien au metier et ce permette de nous dire comment faire et sorte des lois. En france on paye trop de improductifs et cela cout cher a celui qui travail

Couillion

A sa leur va bien de refinancer les agris a coop de France ils vont pouvoir se faire payer c est malheureux au bout du compte on sera toujours dans la merde.

Pierrot

Encore un scandal de notre gouvernement

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires