Relations humaines : mieux communiquer, ça s'apprend : Associés : décider et réussir ensemble

Etienne Paillard, consultant en relations humaines

Bâtir un projet commun ne consiste pas à empiler des projets individuels mais à les rendre complémentaires. Au-delà des objectifs technico- économiques, il est nécessaire d'appréhender l'organisation et les règles de vie afin de favoriser l'entente entre associés.

Une société ne peut vivre et durer que si l'on tient compte des hommes qui la constituent. Chaque associé doit s'y “retrouver”, tout en ayant conscience des contraintes liées à la vie collective. Il est primordial de ne pas sous-estimer le besoin d'individualisation et d'appropriation avant de partager des motivations. Chaque société est appelée à trouver son propre équilibre, sa propre ambiance, ses propres principes qui vont servir de cadre à la réussite.

S'adapter en continu

L'associé est d'abord un individu. Travailler et décider ensemble ne signifie pas renoncer à ses propres objectifs ou à ses envies, chacun doit pouvoir les exprimer. Or, penser à la place de l'autre est plus facile que d'écouter ; ne rien dire est plus facile que d'avoir peur d'être contredit. C'est d'autant plus flagrant lorsque les associés se connaissent bien, ou pensent bien se connaître.Les évolutions personnelles ou familiales, un environnement qui bouge, l'expérience de la vie, sont de véritables leviers qui génèrent des changements de cap et d'objectifs. Accepter que le monde bouge et que les associés évoluent, c'est tout d'abord risquer de remettre en cause un projet, mais c'est surtout ne pas aller contre une évolution inéluctable. Pour réussir dans le temps, il faut s'adapter en continu aux besoins et aux objectifs des individus. Le challenge consiste à rendre les objectifs complémentaires et compatibles.

Délimiter les territoires

Être associé, c'est partager. Pour autant, chaque associé a besoin de délimiter son champ d'action, tout en restant en mesure de définir les enjeux liés aux règles du jeu qui s'appliquent au groupe. Les règles de fonctionnement, de partage du revenu, d'évolution du capital, les droits sociaux, les incidences liées à une éventuelle séparation, doivent être connus, validés et maîtrisés par tous les associés. Il en va de même pour les objectifs qui doivent être connus de tous. La maîtrise des enjeux facilite les discussions et les échanges. Cela évite les incompréhensions et les non-dits pour mieux prévenir les conflits.

Partager l'essentiel

La société doit rester un outil au service des associés. Pourquoi sommes nous ensemble ? Quels sont nos objectifs communs ? En quoi la société répond-elle plus favorablement à mes objectifs plutôt que tout autre scénario ? Quelles peuvent être nos valeurs communes ? Quel sens souhaitons-nous donner à notre projet ? Quelles sont nos priorités (économiques, techniques, organisationnelles, partage de risques... ) ? Définir une stratégie et des règles du jeu cohérentes avec les objectifs et motivations des associés est primordial. Mais il faut accepter que cette donne évolue au fil du temps.

Source Gérer pour gagner Mai, Juin, Juillet 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires