Revenus agricoles 2012 : des écarts importants entre les productions

ICOOPA 22 29 35 56

La diffusion des comptes de l’agriculture confirme que le fossé des revenus entre productions continue de se creuser.

Le revenu moyen progresse entre 2011 et 2012, mais tous les secteurs de production agricole n'ont pas connu la même dynamique.

Le maintien de prix soutenu pour les céréales sur les marchés mondiaux a eu des effets bénéfiques pour les producteurs de grandes cultures dont les revenus augmentent en 2012.

Cette hausse des cours mondiaux des matières premières agricoles s’est naturellement traduite par une forte augmentation du prix de l'alimentation animale. Les éleveurs de bovins n'ont pas pu répercuter les hausses dans les prix de leurs propres productions et leurs revenus ont été lourdement affectés.

Quant aux éleveurs de volailles et de porcs, les statistiques montre que leurs prix à la production ont globalement augmenté en 2012, et cela a pu permettre, dans une certaine mesure, l’amortissement des coûts de production.

Ces évolutions par production ont eu un impact fort avec des revenus en baisse dans les départements d'élevages bovins et ovins.

Ce type d’évolution ne devrait pas freiner la « céréalisation » de la France. Conséquence : les exportations agricoles françaises restent tirées par les céréales très présentes sur les marchés mondiaux.

Guénaël BURLOT

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires