Tirer le meilleur de sa couverture sociale

Tirer le meilleur de sa couverture sociale

Cotisations et prestations : du dilemme à la symbiose

Nous bénéficions en France d’un système original de sécurité sociale, reposant a minima sur une protection universelle concernant la maladie et la protection des familles. Néanmoins, les branches vieillesse ainsi qu’invalidité et indemnités journalières dépendent, elles, des contributions de chacun.

A l’intérieur d’une branche professionnelle, la solidarité peut cependant intervenir entre les petits contributeurs et les cotisants plus importants. Face à la crise, nos dirigeants politiques ont souhaité rééquilibrer la pression fiscale entre les revenus du travail et ceux issus du patrimoine.

Le contrecoup, en faveur des revenus du travail, fait bouger les lignes. La question actuelle est recentrée : faut-il mieux payer des cotisations sociales et bénéficier de prestations, ou faut-il payer les prélèvements obligatoires sous forme d’impôt ? Symbiose ou dilemme, nous apportons des éléments de réponse dans ce dossier.

Daniel Causse, expert-comptable CER France

Sommaire du dossier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires