Agritel craint un nouveau scénario 2011

ET SI LA SECHERESSE PERDURAIT... c’est ainsi que commence la lettre hebdomadaire d’Agritel aujourd’hui.

D’après  ce spécialiste des matières premières agricoles,  « les craintes sont maintenant affichées sur la situation de stress hydrique qui fait suite aux dégâts de gel de cet hiver ». Les températures anormalement élevées actuellement laissent en effet  craindre un nouveau scénario 2011 avec des réserves hydriques affichées sur des niveaux très faibles.

Sur le front des dégâts de gel, les pertes s’affichent chaque jour un peu supérieures aux attentes et peuvent être estimées, selon Agritel,  entre 5 et 6 millions de tonnes au niveau européen principalement sur les 3 pays que sont la France, l’Allemagne et la Pologne.

Si cette baisse n’a que peu d’impact en terme de bilan mondial, elle viendra cependant s’imputer sur le disponible exportable au niveau européen, avec des stocks début de campagne 2012 déjà notés comme faibles. A cela s’ajoute le déficit hydrique actuel constaté principalement dans un premier temps sur le Maghreb, la Péninsule Ibérique et l’Angleterre.

« Ces inquiétudes concernant la sécheresse devraient maintenir une certaine fermeté sur les prix des céréales » estime Agritel.

Retrouvez les avis des experts d'Agritel sur le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp.com

Source Agritel

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier