Algérie : Les importations de blé n'ont rien d' «exceptionnelles»

Les récentes importations de blé en Algérie, (un million de tonnes en quinze jours) , ne sont pas « exceptionnelles », a déclaré mercredi le ministre algérien de l'Agriculture Rachid Benaïssa.

« Ce n'est pas une démarche exceptionnelle. Ce n'est pas nouveau. Cet achat n'est pas massif du tout. Il est régulier », a déclaré le ministre lors d'une rencontre organisée par le quotidien gouvernemental El-Moudjahid.

Le ministre était interrogé sur les raisons qui ont poussé l'Algérie à acheter d'importantes quantité de blé en moins de deux semaines, alors que le pays a connu cinq jours d'émeutes sanglantes au début du mois contre la cherté de la vie.

« Nous constituons des stocks à partir de la production nationale et des importations quand il s'agit de produits que nous produisons pas assez. Nous sommes en train de mettre en place des systèmes de régulation qui touchent certains produits de large consommation », a-t-il ajouté.

Ce pays a aussi décidé d'augmenter sensiblement le quota de blé tendre fourni à chaque minoterie « en vue de contenir les spéculations apparues sur la farine depuis le mois de janvier », selon l'agence de presse algérienne APS.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier