Aménagement du territoire : L'Île-de-France se penche sur sa campagne

Gabriel Omnès

Un rapport publié par le Conseil économique, social et environnemental régional (CESR) d'Île-de-France préconise de mieux prendre en compte les territoires ruraux de la région, qui couvrent 75 % du territoire pour 10 % de la population. Le CESR met en garde contre une focalisation excessive sur les enjeux de l'agglomération centrale au détriment des zones rurales qui expriment un sentiment « d'abandon ». L'organisme presse également l'État de valider le schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) élaboré en 2008, afin de pouvoir activer les outils qu'il contient pour stopper l'artificialisation des terres.
« Il y a une réflexion à mener sur la place de l'agriculture sur ces territoires, et la façon de profiter d'un marché de 11 millions de consommateurs à ses portes », a indiqué Pierre Moulié, président de la commission de l'aménagement du territoire. Élément notable : l'agriculture a été détrônée de sa place de premier fournisseur d'emplois en zone rurale par « l'économie résidentielle », qui regroupe notamment les artisans et les services à la personne. Le CESR préconise en outre de combiner l'approche des parcs naturels régionaux et la création d'intercommunalités pour améliorer la gouvernance dans les territoires ruraux.

Zone rurale du département de la Seine-et-Marne. En Ile de France, les territoires ruraux couvrent 75 % du territoire pour 10 % de la population. (Naturparif)

Zone rurale du département de la Seine-et-Marne. En Ile de France, les territoires ruraux couvrent 75 % du territoire pour 10 % de la population. (Naturparif)

Source Réussir Grandes Cultures Février 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier