Appel à la grève dans deux usine de frites McCain

La CGT de l'usine de frites surgelées McCain d'Harnes (Pas-de-Calais), appelle à la grève à partir de dimanche soir, tandis qu'une autre usine géante du groupe canadien est paralysée par la grève depuis une semaine dans la Marne.

"Nous demandons une augmentation des salaires de 10%, qui soit en phase avec l'augmentation réelle du coût de la vie", a déclaré Dany Coolen (CGT, majoritaire). L'avis de grève illimitée court à partir de 19h dimanche soir. L'usine d'Harnes, près de Lens, est l'une des trois usines que possède McCain en France, la deuxième par la taille. Elle produit 700 tonnes de frites surgelées par jour.

L'usine de Matougues (Marne), la plus grande du groupe en France et en Europe, est paralysée depuis dimanche dernier par une grève des ouvriers, qui réclament eux aussi une augmentation de 10% des salaires. Fin novembre, "les dernières négociations sur les salaires ont échoué" à Harnes, selon Dany Coolen, qui demande aussi des compensations pour une "charge de travail plus conséquente depuis le mois de juin." "On s'est arrêté seulement deux semaines en été, et on travaille en heures supplémentaires tous les dimanches", a-t-il indiqué.

Le site d'Harnes, qui abrite aussi le siège de McCain en France, emploie 500 personnes, dont la moitié environ travaille à la production. La direction de McCain Alimentaire juge "irréalistes" les demandes de la CGT, dans le contexte économique actuel". Elle rappelle que la CFDT a signé depuis une semaine l'accord annuel accordant une hausse de 2,68% des salaires (primes incluses) et qu'"il est dès lors applicable en l'état".     

Comme pour Matougues, la direction propose aux employés de Harnes une anticipation de la négociation sur les salaires de 2013, ainsi qu'un plan de formation leur permettant d'être plus polyvalents, et donc d'améliorer, selon elle, leurs conditions de travail. L'usine de Matougues a pu fonctionner partiellement vendredi grâce à 50 salariés non grévistes, a expliqué Philippe Bluszcz, directeur des ressources humaines de McCain France.

"On a fait le nécessaire pour que nos clients ne souffrent pas de la situation. Nous avons ajusté les plannings de production" des autres usines, a-t-il souligné.  McCain vend 1/3 de sa production aux chaînes de restauration rapide, McDonald's en particulier. Le groupe possède sept usines en Europe (France, Belgique, Pays-Bas, Pologne), 55 dans le monde.

Source afp

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier