Céréales: le marché européen rendu volatil par l'Ukraine et la météo

   Céréales: le marché européen rendu volatil par l'Ukraine et la météo

Les cours européens des céréales étaient rendus volatils vendredi à la mi-journée, par les tensions en Ukraine et les incertitudes météorologiques.

Ce midi, la tonne de blé Euronext gagnait 75 centimes à 216,75 euros sur l'échéance de mai ainsi que sur celle de novembre à 205,75 euros. Les affaires étaient peu animées avec environ 4.000 lots échangés. Jeudi en fin de séance, le blé avait clôturé en forte hausse en raison du regain de tensions en Ukraine. En parallèle, le maïs perdait 1,75 euro sur l'échéance de juin à 186,25 euros et 50 centimes sur celle d'août à 193,50 euros.

Les investisseurs "scrutent le ciel avec des pluies toujours largement insuffisantes notamment sur une grande partie de la France et l'ouest de l'Allemagne", souligne le cabinet Agritel dans une note. Les inquiétudes concernent aussi les régions productrices de blé américaines touchées par la sécheresse. "Les prévisions pour les prochains jours sont faibles. Quelques pluies sont attendues pour le weekend mais elles resteront hétérogènes", souligne le cabinet Offre et Demande Agricole.

L'Union européenne a exporté 24,7 millions de tonnes de blé depuis le début de la campagne, contre 16,5 l'an dernier, selon les derniers chiffres publiés par Bruxelles. Sur le plan commercial, le Maroc a acheté 30.000 tonnes de blé polonais et la Jordanie a lancé un appel d'offre pour 150.000 tonnes de blé meunier.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier