Céréales : Sécheresse inédite en Argentine, Brésil et Uruguay

Une sécheresse inédite frappe les productions céréalières d'Argentine, du Brésil et de l'Uruguay et provoque la remontée des prix de ces matières premières sur les marchés internationaux.

En Argentine, premier exportateur mondial de farine et d'huile de soja, quatrième de blé et deuxième de maïs, le territoire touché est grand comme cinq fois la Belgique, soit quelque 150.000 km2 dans les provinces de Santa Fe et Entre Rios. Dans ces zones, il a plu seulement 40% de la moyenne annuelle en 2008. Le département américain d'Agriculture a revu à la baisse la production argentine de soja pour 2008/2009 à 49,5 millions de tonnes au lieu des 50,5 millions prévus. Dans les régions les plus touchées, des milliers de têtes de bétail ont également été perdues.

En Uruguay voisin, qui produit 3 tonnes de blé par hectare, l'état d'urgence a été décrété par le président Tabaré Vazquez. Les pertes se situeraient entre 30 et 50% des cultures de ce pays. Même les cultures qui résistent le plus, comme le soja, souffrent de la sécheresse.

Au Brésil, même si l'impact est moindre, deux millions de tonnes de maïs et 1,2 Mt de soja ont été perdues en deux mois. La première récolte de maïs est en baisse de 10,7% par rapport à 2008.

Cette baisse de la production se traduit par une remontée des cours du blé et du soja ces dernières semaines à Chicago.


Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier