Céréales : une production mondiale 2013 record, selon la FAO

S C

Céréales : une production mondiale 2013 record, selon la FAO
La production mondiale de riz devrait s'élever à 500 millions de tonnes, soit un accroissement de 1,9 % (DR)

La FAO, l'agence des Nations unies pour l'Agriculture et l'alimentation prévoit une année record pour les céréales, ce qui regonflera les stocks, mais une grave insécurité alimentaire persiste en Syrie, Afrique centrale et dans une partie de l’Afrique de l’Ouest

Dans  son rapport trimestriel publié jeudi, Perspectives de récoltes et situation alimentaire, la Fao table sur une production céréalière mondiale de 2,479 milliards de tonnes,  en progression d'environ 7%  en 2013 par rapport à l'an dernier, contribuant ainsi à reconstituer les stocks mondiaux.  

La FAO estime désormais la production mondiale de blé de 2013 à 704 millions de  tonnes, soit une hausse de  6,8%  qui compense largement la réduction de l'année précédente et représente le plus haut niveau jamais atteint. La production mondiale de céréales secondaires en 2013 est désormais estimée par la FAO à quelque 1 275 millions de tonnes, soit une forte progression de 9,7%  par rapport à 2012.

Quant au riz (céréale la plus consommée), sa production devrait s'élever à 500 millions de tonnes, soit un accroissement de 1,9 %, même s'il s'agit, selon eux « d'estimations tout à fait provisoires ».

Augmentation de la demande

 

Ainsi, la consommation de céréales dans le monde "devrait augmenter de 3,4%" (à 2,415 milliards de tonnes) par rapport à l'an dernier estime la FAO, essentiellement pour nourrir le bétail, qui absorberait 843 millions de tonnes à lui seul, soit près de 6% de plus. La consommation humaine augmenterait simultanément de 1,5%. Les besoins en maïs augmenteraient de leur côté de 56 Mt (+4,8%).

Selon la FAO, les importations de céréales des pays les plus démunis en la matière devraient augmenter de 5% pour faire face à la demande, spécialement en Égypte, Indonésie et Nigeria.

34 pays ont besoin d'une aide alimentaire

Deux pays du Moyen-Orient sont particulièrement préoccupants: en Syrie, la production de blé a reculé "considérablement" et quelque 4 millions de personnes seraient victimes d'une grave insécurité alimentaire.  Tandis qu'en Egypte, les troubles et le manque de devises entravent les approvisionnements.

Le rapport, qui se concentre sur la situation des pays en développement, passe en revue les points chauds de l'insécurité alimentaire, et notamment la  Syrie, où la production de blé de 2013 a considérablement reculé ; l’Egypte, où les désordres sociaux et la baisse des réserves de devises engendrent de sérieuses inquiétudes pour la sécurité alimentaire ou encore l’Afrique centrale ; l’ Afrique de l'Est (Somalie, Soudan ) et  Madagascar, où les dégâts provoqués par les invasions de criquets et un cyclone devraient faire reculer la production agricole en 2013.

Au total, 34 pays ont besoin d'une aide alimentaire extérieure, dont 27 pays d'Afrique, estime-t-elle.


Source FAO

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier