Certification : Agri Confiance veut rayonner dans les supermarchés

Gabriel Omnès

Agri Confiance attend des pouvoirs publics un coup de pouce pour favoriser la mise en valeur des produits développement durable dans la grande distribution.

Si Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé — entre autres — du commerce, des PME et de la consommation, se trouvait à la tribune de l'assemblée générale d'Agri Confiance, le 13 octobre, ce n'était pas simplement pour annoncer que la « signature développement durable des marques des coopératives » serait prochainement intégrée au niveau 2 de la certification environnementale. Pour Jacques Weill, directeur d'Agri Confiance, il s'agissait aussi de lancer un message aux pouvoirs publics : « Nous attendons un réel coup de pouce politique pour mettre en avant ce type de produit dans les rayons. Il faut ouvrir des espaces comme ils ont su le faire avec Max Havelaar. »
La certification Agri Confiance, qui fédère 30 000 producteurs, a déjà commencé à prêcher la bonne parole dans les temples de la consommation. Une enseigne de la grande distribution organisera ainsi des animations aux couleurs de la certification de Coop France dans cinquante magasins du nord de la France et au Benelux.

(G. Omnès)

(G. Omnès)

Doutes sur la HVE

Quant à l'intégration d'Agri Confiance sous le parapluie de la certification environnementale, officiellement créée lors du Grenelle 2, elle n'empêche pas Jacques Weill d'émettre des doutes sur la pertinence de l'application concrète de la Haute valeur environnementale (HVE), le niveau 3 de cette démarche. « Certains indicateurs choisis ne sont pas adaptés à la réalité du terrain. Pour atteindre les objectifs affichés en termes de volume, il faut adopter une approche filière par filière, avec pragmatisme. »
Agri Confiance va mettre en place un groupe rassemblant une dizaine de coopératives pour tester la mise en oeuvre du niveau 3 de la HVE « dans la durée ».

Source Réussir Grandes Cultures Novembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier