Certification du conseil : Distributeurs et conseillers à la même enseigne

Nicole Ouvrard

La certification du conseil sur les produits phytosanitaires devrait faire l'objet d'un article
dans la loi Grenelle 2 qui devrait être votée au premier semestre 2009. Il s'agit de la
rénovation du certificat de qualification pour les distributeurs et applicateurs des produits
antiparasitaires à usage agricole et des produits assimilés (Dapa). Le champ de ce texte va
être élargi à tous les distributeurs de produits phytosanitaires — y compris les distributeurs
auprès des amateurs — mais aussi à tous les organismes de conseil indépendants de la
vente comme les conseillers de chambres d'agriculture et les conseillers privés (une
centaine en France) qui n'étaient pas concernés jusqu'alors.

Le conseiller devra bientôt détenir un agrément pour exercer son métier. (S. Leitenberger)

Le conseiller devra bientôt détenir un agrément pour exercer son métier. (S. Leitenberger)

Agrément individuel

Au cours des débats du Grenelle de l'environnement, la question de la séparation du conseil
et de la vente a été au coeur des discussions. « On ne peut pas séparer totalement le
conseil de la vente des produits phytosanitaires car, selon le code du commerce français, il
y a une obligation de délivrer du conseil dès lors que l'on réalise un acte de vente », a
déclaré Marie-Christiane Casala, en charge du dossier au ministère de l'Agriculture.
L'agrément sera obtenu sur la base d'une certification délivrée par un organisme
certificateur tiers reconnu par l'État. Chaque personne concernée par la distribution ou le
conseil sera soumise individuellement à une obligation d'agrément. Actuellement, c'est
l'organisme employeur qui détient la certification. « L'objectif est de responsabiliser chaque
acteur », précise-t-on au ministère de l'Agriculture. Pour cela, toutes les personnes
concernées seront formées dans des centres de formation agréés par l'État. La formation
sera adaptée au type d'activité : un commercial n'aura pas la même formation qu'un agent
de caisse de supermarché au rayon jardinerie. Des équivalences selon les diplômes sont à
l'étude.



Source Réussir Céréales Grandes Cultures Décembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier