Certification environnementale : La HVE, une fusée à trois étages

Gabriel Omnès

Niveau 1 : entrée dans la démarche

La certification environnementale des exploitations est bâtie sur trois niveaux.
Le niveau 1, la porte d'entrée dans la démarche, impose de respecter la conditionnalité et de faire un audit de son exploitation. Pour Alexandre Meybeck, « beaucoup d'agriculteurs se rendront comptent qu'ils ne sont pas loin du second, voire du troisième niveau ».

Niveau 2 : obligation de moyens

Le niveau 3, la HVE, comporte une obligation de résultats. L'exploitant pourra choisir d'être évalué sur le poids des intrants dans le chiffre d'affaires et le pourcentage de la SAU en infrastructures agro-écologiques, ou sur une batterie de quatre indicateurs composites reprenant les thèmes du niveau 2. Ces deux systèmes permettent de s'adapter aux différents modes de gestion des exploitations, mais les deux approches sanctionnent le même niveau d'excellence.

Niveau 3 : obligation de résultats

Le niveau 3, la HVE, comporte une obligation de résultats. L'exploitant pourra choisir d'être évalué sur le poids des intrants dans le chiffre d'affaires et le pourcentage de la SAU en infrastructures agro-écologiques, ou sur une batterie de quatre indicateurs composites reprenant les thèmes du niveau 2. Ces deux systèmes permettent de s'adapter aux différents modes de gestion des exploitations, mais les deux approches sanctionnent le même niveau d'excellence.

Source Réussir Grandes Cultures Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier