Chiffres 2009 : Le marché du bio en expansion

Nicole Ouvrard

Bon cru pour le commerce des produits bio en 2009. L'évolution de la production agricole s'en trouve confortée. Les grandes cultures en profitent aussi mais à un rythme plus lent.

Les données 2009 publiées par l'Agence bio sont explicites : de 2005 à 2009, le chiffre d'affaires du marché de l'alimentation bio a presque doublé en France, passant de 1,6 milliard à 3 milliards d'euros. Voilà qui ouvre de belles perspectives pour le secteur agricole.
Ce marché porteur se traduit par une forte progression des conversions vers l'agriculture biologique. Fin 2009, 16 450 exploitations agricoles étaient engagées en agriculture biologique, soit une hausse de 24 % par rapport à 2008. Fin 2009, les fermes bio (conversion et maintien) représentaient 3,1 % des exploitations françaises. Au cours de cette même année 3 770 nouvelles exploitations se sont engagées en bio, soit 300 de plus chaque mois. « Une telle progression n'avait jamais été enregistrée, se réjouit Élisabeth Mercier, directrice de l'Agence bio. Et les premières données de 2010 confirment cette tendance. »

Marché bio à la ferme dans l'Aisne. Le pain et la farine représentent 11 % de la valeur totale des ventes de produits bio. (JC Gutner)

Marché bio à la ferme dans l'Aisne. Le pain et la farine représentent 11 % de la valeur totale des ventes de produits bio. (JC Gutner)

2,5 % de la SAU française

Près de 700 000 hectares sont désormais gérés dans ce mode de production, soit une hausse de 16 % par rapport à 2008 et 2,5 % de la SAU française. Les départements où les surfaces en agriculture biologique sont les plus élevées sont : l'Aveyron, la Drôme, le Gers, la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire. Longtemps à la traîne, le secteur des grandes cultures poursuit doucement sa progression avec + 13 % en surface ; 6150 exploitations pratiquent l'agriculture bio sur près de 136 000 hectares, dont 104 000 en céréales, 22 000 en oléagineux et 10 000 en protéagineux. En 2009, 1,1 % de la SAU en grandes cultures était conduite en agriculture bio en France, mais les surfaces en conversion en hausse de 87 % laissent entrevoir une hausse notable. Ce sont les surfaces oléagineuses qui progressent le plus (+ 150 %).

Source Réussir Grandes Cultures juin 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier