Commercialisation du blé : La concurrence sera rude

SC

L'Union européenne va réaliser la meilleure campagne d'exportation de son histoire mais la prochaine s'annonce difficile pour la France qui va devoir composer avec de nouveaux concurrents.

Record absolu pour l'UE qui va réaliser la meilleure campagne d'exportation de son histoire et devrait être le deuxième exportateur mondial juste derrière les États-unis. A ce jour, d'après FranceAgriMer, les certificats d'exportation délivrés dans l'Union européenne totalisent 18,8 Mt de blé, 3,3 d'orge et 1,5 Mt de maïs.

Ces excellents chiffres sont à mettre au crédit du couple franco-allemand qui réalise à lui seul 68% du total exporté (dont 45% pour la France). Les embarquements de blé français vers les pays tiers atteignent 8,3 Mt fin avril contre 3,8 Mt l'an dernier, à la même époque. 90% des chargements ont été effectués vers l'Algérie, le Maroc, l'Afrique Noire, l'Égypte et la Tunisie. A l'inverse, les expéditions vers l'Union européenne sont en baisse.

Les «trouble-fête» s'invitent sur le marché de l'export


Les stocks de fin de campagne restent toutefois lourds et estimés à 3,9 Mt (2,6 Mt en 2007/2008) pour la France en raison d'une collecte en forte augmentation. La prochaine campagne s'annonce donc d'ores et déjà difficile. D'autant que les disponibilités en blé s'annoncent élevées, notamment dans les pays d'Afrique du Nord, et que de nouveaux compétiteurs sérieux se profilent

« Nous risquons d'avoir, en début de campagne, trois trouble-fête, (Ukraine, Russie et Inde. Ndl), en mesure d'alimenter, de nouveau, le marché mondial», confirme Michel Ferret, chef de marché et des études filières à FranceAgriMer. L'Ukraine disposerait d'un disponible exportable de 9 à 10 Mt en 2009/2010 tandis que la Russie mène des offensives tous azimut à l'export. Cette dernière dispose d'un stock d'intervention important (7,4Mt) qu'elle risque de remettre rapidement sur le marché mondial. L'Inde a également des stocks confortables et pourrait décider d'exporter quelque 2 Mt de blé à compter du 15 mai. Au sein même de l'Europe, l'Allemagne devient également un concurrent sérieux et affirme ses positions sur des marchés comme l'Iran et le Moyen-Orient..

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires