Commission européenne : Bruxelles promet d'aider les céréaliers «si nécessaire»

La Commission européenne observe «avec attention» l'évolution des cours des céréales sur les marchés et affirme qu'elle «n'hésitera pas à réagir si nécessaire» par des mesures d'intervention pour aider les producteurs.

«L'an passé, pendant la crise laitière, la Commission a réagi avec des mesures de marché additionnelles d'un montant de 600 millions d'euros parce que le marché en avait besoin», a rappelé Roger Waite, porte-parole en charge de l'Agriculture.


En février, le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire, avait évoqué la question d'aides aux céréaliers français lors d'une réunion avec ses homologues européens à Bruxelles. Le commissaire à l'Agriculture, Dacian Ciolos, s'était alors dit conscient des difficultés sur le marché des céréales fourragères et de l'orge en particulier, tout en disant s'attendre à une «amélioration réelle».

Il avait alors estimé que les possibilités d'exportations ne lui semblaient «pas justifier aujourd'hui de mesures particulières». Dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune, les aides à l'exportation doivent disparaître d'ici 2013 mais elles restent un outil légal d'ici là.

La prochaine réunion du comité de gestion des céréales est prévue jeudi. Ce comité examine à chaque réunion l'évolution des cours.

Reconnaissant une situation «terriblement difficile», le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a annoncé qu'il demanderait mercredi lors de sa rencontre avec Dacian Ciolos, le nouveau commissaire européen à l'Agriculture, «d'intervenir sur les marchés des céréales pour faire remonter les prix».

L'an dernier, la filière a vu ses revenus baisser de 51% dans le sillage des cours des céréales (-24%) après cependant une flambée spectaculaire en 2007 et 2008.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires