conomie : Le ralentissement mondial devrait assagir les marchés agricoles

SC d'après AFP

Après avoir flambé de manière spectaculaire jusqu'à l'été, les prix des matières premières agricoles sont tombés au plus bas, à cause des perspectives de ralentissement de la croissance mondiale et de productions record.

La crise financière et le ralentissement en cours de la croissance mondiale en 2009 risquent d'entraîner une baisse de la demande, comme pour les autres matières premières type pétrole ou métaux de base. Dans un rapport publié lundi, la banque Goldman Sachs a revu ses perspectives de prix agricoles, tout en notant que ces produits alimentaires vitaux pourraient être un peu moins affectés que d'autres matières premières par une baisse de demande.

La banque voit le boisseau de blé à trois mois passer de 7,50 à 6,50 dollars dans ses dernières prévisions, le boisseau de maïs à trois mois de 6,50 dollars à 5, les fèves de soja à trois mois de 11 à 10 dollars. Même tendance pour le café, le cacao ou le sucre. La surchauffe des prix pourrait aussi s'apaiser grâce à des productions record de maïs et de blé en 2008/09, à en croire les dernières prévisions mensuelles du département américain de l'Agriculture (cUSDA).

Comme pour la plupart des matières premières, les prix agricoles sont menés aussi par la spéculation. La semaine dernière, quand tout était noir sur les marchés mondiaux, un trader estimait qu'il « était à craindre que de nombreux fonds se retirent des matières premières par manque de liquidités et du fait du désengagement des banques », faisant chuter les cours. La désaffection était amplifiée alors par la remontée du dollar, car les investisseurs préfèrent acheter ces produits libellés en dollars quand celui-ci est faible.

Mais si le regain de confiance des marchés se confirme après l'adoption des plans de sauvetage bancaire dans le monde, et que le dollar reperd de sa vigueur face aux autres grandes monnaies, la spéculation pourrait reprendre, pesant sur les prix malgré le ralentissement économique.


Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier