D'après Agritel : Baisse historique des rendements

L'estimation de récolte française 2011 mai en blé tendre s'affichait à 31,65 millions de tonnes, d'après les observations d' Agritel au 18 mai Le rendement moyen national 2011 était, à cette date, estimé à 63,1 q/ha contre 72,5 q/ha l'an passé.

La baisse des rendements est estimée par Agritel à -13% par rapport à l'an passé, ce qui conduit, malgré la hausse des emblavements, à une baisse de production de -11,5%. Les rendements sont en baisse sur l'ensemble du territoire. Les baisses les plus conséquentes concerneraient le Poitou-Charente, le Centre, l'Ile de France, la Picardie et la Lorraine. Suivent la Bourgogne, la Franche-Comté et la Champagne-Ardennes.

Le rendement récolte 2011 est attendu légèrement inférieur aux années 2003 et 2007. « Depuis 15 ans, on observe une tendance baissière sur les rendements français de blé tendre » précise Agritel. Heureusement, les surfaces en blé emblavées à l'automne dernier sont le second record historique et la surface 2011 est évaluée à 5.016.200 ha (source SSP).Cela limite partiellement l'impact des rendements très faibles attendus.

Les résultats obtenus sont issus d'un sondage effectué auprès d'un panel d'opérateurs de la filière (organismes stockeurs, producteurs et autres) couvrant l'ensemble du territoire national entre le 16 et le 18 Mai 2011. Ces prévisions seront révisées selon la pluviométrie.

Evolution des rendements par rapport à 2010 par région (source Agritel)

Evolution des rendements par rapport à 2010 par région (source Agritel)

Le potentiel export de la France divisé par deux

Contre toute attente, la forte baisse de la récolte française n'aura pas forcément un impact direct sur l'évolution des prix mondiaux, évalue toutefois Agritel qui précise que la France fait partie des principaux exportateurs de blé au monde. En 2010, la France aura exporté l'équivalent de plus de 10 % des échanges mondiaux de blé. Les volumes à destination des pays-tiers ont atteint le niveau record de 12,8 millions de tonnes

Sur la nouvelle campagne, les rôles pourraient être inversés. Selon les estimations d'Agritel, le potentiel export de la France sera divisé par deux l'an prochain, à 6 Mt, en raison de la faible récolte attendue. Cette diminution de l'offre française pourrait néanmoins être compensée par le probable retour de la Russie et de l'Ukraine à l'export. Pour le moment, le potentiel de production de ces deux pays est satisfaisant. Le mois de Juin restera néanmoins déterminant, à l'image de l'an passé.

Dans son analyse du 30 mai (sur le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp.com), la société de conseil spécialisée confirme que « le retour de la Russie sur le marché export et les pluies annoncées pour mardi pourraient limiter la progression des cours à très court terme ».

Evolution des rendements blé Tendre en France.

Evolution des rendements blé Tendre en France.

 

Source Agritel

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier