Deux ONG réclament le retrait de l'herbicide Roundup

SC avec AFP

Deux ONG réclament le retrait de l'herbicide Roundup

France nature environnement (FNE) et Générations futures réclament le retrait de la vente de l'herbicide Roundup, dont le principe actif -le glyphosate- vient d'être classé « cancérigène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

La Guyane suspend les pulvérisations de malathion

Deux ONG réclament le retrait de l'herbicide Roundup

Le président du Conseil Général Alain Tien Long de Guyane a décidé hier de suspendre la diffusion du malathion.  Cet insecticide avait été remis en service en novembre 2014 pour lutter contre le moustique vecteur du Chikungunya, les précédentes utilisations étaient intervenues entre 2007 et 2009 en Guyane. Une décision qui fait suite à la publication du  rapport de l'Office Mondial de la Santé. 

En France, le malathion est interdit depuis 2008 pour son usage agricole mais reste autorisé en médecine pour lutter contre les poux et la gale. En Guyane, son utilisation a été autorisée dans le cadre d'une dérogation  provisoire (et controversée) pour lutter contre le moustique tigre, vecteur du virus du chikungunya, à la suite de la demande de la préfecture de Guyane (qui concernait le malathion et le fénitrothion).

Rappelant que le Roundup, produit par Monsanto, est l'herbicide le plus vendu au monde, FNE demande dans un communiqué "l'interdiction immédiate de la vente et de l'usage de cet herbicide en zones non agricoles", comme les forêts, jardins, parcs, et la voirie.

"En zones agricoles, la France doit agir immédiatement pour revoir la classification du glyphosate dans la réglementation européenne", poursuit FNE. Selon Jean-Claude Bévillard, vice-président de FNE, "une classification par l'Organisation mondiale de la santé (OMS, qui chapeaute le Circ) n'implique pas automatiquement une classification par la réglementation européenne, or c'est à ce niveau que se décide l'autorisation des molécules".

Générations futures demande "une réévaluation immédiate par l'Agence sanitaire européenne du glyphosate et un retrait tout aussi immédiat des produits vendus en France à base de cette substance active, présente notamment dans des produits destinés aux jardiniers amateurs".

L'association, qui milite pour une réduction globale de l'usage des pesticides, souligne que le Sri Lanka a déjà  pris des mesures d'interdiction contre le glyphosate.

Vendredi, cinq substances actives de pesticides ont été classés cancérogènes "probables" ou "possibles" par le Circ. Le glyphosate, ainsi que les insecticides  malathion (interdit en France depuis 2008 pour son usage agricole) et  le diazinon ont été classés cancérogènes "probables chez l'homme", même si les "preuves sont limitées".

Le tetrachlorvinphos et le parathion, des insecticides, qui font déjà l'objet d'interdictions ou de restrictions dans de nombreux pays, ont pour leur part été classés cancérogènes "possibles". Le parathion est interdit dans l’Union européenne depuis 2003

La classification du Circ n'a aucun caractère contraignant pour les États.

 

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 27

narthex

@j'ai pas de nom:votre argument est valable dans le cas ou vous traité à la mains...est ce le cas?
Pour passer un herbicide, vous faites ça avec un tracteur ,non? Du coup glypho+ fuel= double peine.

@narthex

ce qui est aussi sur , c'est que le fuel consommé par la travail du sol et les micro particules sont bel et bien cancerigene

antoine

@narthex
entierement d'accord c 'est pour cela qu l est tres dangereux d'epandre par voie aerienne comme de l'autre cote de l atlantique.
ds notre agriculture francaise l utilisation du round up se fait qd la parcelle n'est pas semee et cela limite les residu ds cette plante une fois consomée

POTEAU3716

pour le tabac , la seul difference pour surtout pas l'interdire c'est tout simplement les taxes enormes qui rentre dans les caisse de l'etat , le tout est de trouver la bonne proportion de taxe et de l'autre coté de faire mine de vouloir limiter les fumeur .

narthex

@antoine:ce qui est encore plus sur, c'est que celui qui fume de manière responsable,sans enfumer les autres, ne prend de risque que pour lui même,alors que dans le cas du d'un herbicide......

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier