Economie : Doublement du revenu céréalier en 2007

Emmanuel Baratte

La hausse des cours provoque un bon du revenu des exploitations céréalières au sortir de dix ans moroses.

Le revenu agricole moyen tel qu'il ressort des comptes de l'Agriculture progresse de 12 % en 2007 par actif agricole non salarié, hors inflation. La moyenne cache de larges écarts, allant d'une baisse de – 59 % pour les exploitations d'élevage hors-sol à + 98 % pour les producteurs de grandes cultures. « Cette augmentation va permettre aux exploitants d'engager rapidement les investissements qu'exige la double nécessité d'accroître la production et de satisfaire à l'objectif d'une agriculture durable », commente Orama dans son communiqué.

Plus haut niveau historique

La hausse du revenu agricole s'explique en quasi-totalité par la flambée des céréales et des oléagineux qui profite aux céréaliers mais pèse sur les coûts de production des éleveurs hors-sol, malmenés sur le marché porcin notamment, commentent les statisticiens du Scees qui indiquent qu'avec ce quasi-doublement, le revenu des exploitations de grandes cultures atteint son plus haut niveau historique.
Orama souligne « la grande volatilité faite de mouvements successifs de hausse et de baisse de prix », que rencontreront les filières à l'avenir, suggérant de réfléchir sur la manière de gérer les soutiens aux scopeurs selon ces variations.

Source Réussir Céréales Grandes Cultures Février 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier