Fin des quotas sucriers : +16% de culture de betteraves en France

Fin des quotas sucriers : +16% de culture de betteraves en France

Dans la perspective de la fin des quotas sucriers, Agreste, organisme statistique du ministère de l'Agriculture, table sur une augmentation de 16% des surfaces de culture de betteraves à sucre en France, un chiffre encore susceptible d'évoluer.

Agreste table précisément à ce jour et "alors que les semis ne sont pas achevés" sur une augmentation de 16,3% à 468.000 hectares, un chiffre en-deçà des prévisions des planteurs de betteraves qui tablaient dès la fin de l'année 2016 sur 20% de surfaces supplémentaires à plus de 480.000 hectares.   "Les semis ont été un peu plus tardifs que l'an dernier, du fait des conditions météo", indique-t-on chez Agreste, et ne sont donc "pas totalement achevés".
"On est dans une situation évolutive", poursuit un responsable de l'organisme qui annonce d'ores et déjà un nouveau point vers fin avril, début mai, et "n'exclut pas un réajustement à la hausse".  Alors que la fin des quotas sucriers sera effective au 1er octobre 2017, les cultivateurs français espèrent passer de 2 à 3 millions de tonnes d'exportations de sucre, dont 1,3 million de tonnes vers les pays tiers.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

Bruno 02

Les cultivateurs espèrent ?
Les industriels l'espèrent, les cultivateurs certainement pas !
Quelle dérégulation aura entrainé un meilleur prix de vente au producteur ?
Cherchez, puis passez à autre chose.
Comme l'éthanol de blé ou de betterave : une fois l'usine amortie, on vous paiera de meilleurs prix, contrats à l'appui.
L'usine amortie, ils ont juste changé de process : il n'achètent plus de blé ni de betteraves, ils le font avec d'autres matières.
C'est cela, la parole des industriels : pas de mensonge, juste une réorientation.
P.S. : Industriels, pseudo coopératives, c'est dans la même logique.

ESCHENMANN PHILIPPE OU MME "CLOCHE215"

comme si précédent lait n'existait pas....on nous traite en Idiot......nous sommes moins que notre bétail....

Acid

Ce serait osé de pleurer quand on a mis autant de pognon de côté

LE GOULOT

encore une filière qui va pleurnicher dans quelques années

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires