Fin des quotas sucriers : mise en place d'une mission ministérielle

SC

Fin des quotas sucriers : mise en place d'une mission ministérielle
@CGB

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, va mettre en place une mission pour "réfléchir aux perspectives du secteur" betterave-sucre après 2017 et la fin des quotas sucriers en Europe.

A l’occasion de son intervention à l’assemblée générale de la confédération générale des planteurs de betteraves (CGB), Stéphane Le Foll a annoncé la mise en place d’une mission pilotée par deux hauts fonctionnaires qui aura pour objectif, en lien avec les professionnels de la filière sucrière, de réfléchir aux perspectives du secteur après 2017 et la fin des quotas sucriers. Objectif : que  "la filière betterave-sucre française reste leader au niveau européen et puisse s'imposer dans le paysage mondial ».

Homologuer les kits flexfuel

Stéphane Le Foll a également indiqué être en faveur d’une mesure fiscale favorisant le bioéthanol (E10) et son souhait que les kits « flexfuel » permettant aux véhicules à essence de consommer du superéthanol (E85) soient prochainement homologués.

En effet, la majorité des véhicules récents (produits après 2000) ont un circuit de carburation prévu pour résister au superéthanol. Cela permet à ces véhicules de pouvoir utiliser le nouveau carburant E10 sans modification, mais aussi l'E85 grâce à des kits. La filière éthanol réclame donc la mise en place « d’une procédure d’homologation » de ces kits flexfuel, comme cela existe en Suède ou en Allemagne, pour les véhicules essence existants.

Une structuration forte de la filière

Parmi les autres points abordés, Stéphane Le Foll a rappelé l’importance de la contractualisation et des accords interprofessionnels, qui, selon lui  « permettront à la filière sucrière de conserver une structuration forte et de faire face à la fin du prix minimum garanti ».

Le ministre a ainsi salué l’accord interprofessionnel conclu pour les deux prochaines campagnes et a souhaité que des expérimentations puissent être rapidement mises en place par les producteurs et les fabricants pour s’accorder sur les conditions de réception et de lavage des betteraves.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires