France : Lancement du 1er fonds de capital-risque dédié à l'agriculture

France : Lancement du 1er fonds de capital-risque dédié à l'agriculture

Plusieurs groupes industriels et institutions financières lancent CapAgro Innovation, présenté comme le premier fonds de capital-risque en France tourné vers l'agriculture, avec une dotation initiale de 37 millions d'euros, qui pourrait atteindre à terme 60 millions.

Ce fonds investira "entre 1 et 5 millions d'euros au capital d'une quinzaine d'entreprises innovantes intervenant dans le recyclage des matières, les protéines végétales et la chimie du végétal ou la valorisation des richesses marines", ont annoncé les souscripteurs du projet lors d'une conférence de presse.

Sofiprotéol (huiles Lesieur, biocarburants Diester), Tereos (premier fabricant du sucre français) et la banque publique d'investissement Bpifrance mettent chacun dix millions d'euros dans ce fonds, épaulés par Crédit Agricole (5 M EUR) et le groupe de protection sociale AG2R (2 M EUR).

La création de ce fonds se justifie par "l'absence quasi complète d'investisseurs en capital-innovation sur la plupart des secteurs liés aux filières agricoles", alors qu'il s'agit d'un secteur stratégique, étant donné l'augmentation de la demande alimentaire mondiale, a expliqué Jean-Baptiste Cuisinier, président de CapAgro. D'autres industriels pourraient rejoindre le fonds.

90 dossiers de candidature

Les entreprises sélectionnées seront principalement françaises et européennes.  90 dossiers de candidatures ont déjà été reçus, dans des domaines variés: innovation dans le machinisme agricole, pisciculture durable, production d'insectes, chaîne du froid, ingrédients alimentaires, méthanisation...

"Il s'agit d'accompagner les jeunes talents entre l'idée, le laboratoire et la phase pré-industrielle", a expliqué Xavier Beulin, président de Sofiprotéol, par ailleurs président de la FNSEA. Les investissements seront faits au stade où l'entreprise s'apprête à entrer sur le marché.

"Nous sommes convaincus du potentiel de l'agriculture et de l'agroalimentaire. L'innovation collaborative est un levier important pour faire émerger de nouvelles filières", a ajouté Alexis Duval, président du directoire de Tereos.

Un premier investissement de 1,5 million d'euros a été réalisé en juillet dans une entreprise fabriquant des systèmes pour la construction d'immeubles en bois.

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

moi meme

bonjour il est evident que l'on ne va pas ce plaindre que enfin il existe cegenre de fond .je constate que au moment ou les cours des mp agricoles s'effondre en dessous des prix de revient 250e pour le ble 13 to day bientot 120e bonne chance a celui qui veut gerer serieusement une entreprise agricole en france aujourd'hui aucun developement et tout juste de quoi vivre et encore.produire français avec des prix mondiaux a120e impossible .cela aura des concequences qui ne sont pas mesurees aujourd'hui .probable abandon des terres 2cas sur la commune 80ha en gel .
je remarque que c'est tgrs les meme qui sont dans le para agricole des institutionnels.
on ne veut plus produire français c'est on ne peut plus clair

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier