Glyphosate: 54 députés LREM demandent une interdiction "le plus rapidement possible"

Glyphosate: 54 députés LREM demandent une interdiction "le plus rapidement possible"

Quelque 54 des 310 députés de La République en marche (LREM) ont demandé dans une tribune au Monde mise en ligne dimanchel'interdiction "le plus rapidement possible" du glyphosate dans l'Union européenne, au nom de "la santé de tous".

Cette prise de position intervient alors que les pays de l'Union européenne doivent se prononcer mercredi sur la réautorisation du glyphosate, un herbicide très utilisé en agriculture dont la dangerosité est au coeur d'une controverse car le Centre international de recherche sur le cancer (OMS) l'a classé "cancérogène probable" en 2015, contrairement aux agences européennes, l'Efsa et l'Echa. "La France votera contre le renouvellement de son utilisation pour dix ans et nous nous félicitons de la position responsable de notre pays", font valoir les signataires, parmi lesquels Matthieu Orphelin, ex-bras droit de Nicolas Hulot dans sa fondation, Sandrine Le Feur, agricultrice, le professeur en médecine Jean-Louis Touraine ou encore l'ex-ministre de l'Ecologie Barbara Pompili. "Sortir du glyphosate, tout en accompagnant comme il se doit les agriculteurs dans cette transition, dans un calendrier court et réaliste, est un bon compromis", écrivent-ils, en avançant non seulement l'argument de la santé mais aussi celui du bien de la planète.  

"Inventer une agriculture d'excellence"

Ils demandent aussi de voter contre le glyphosate "pour accompagner notre agriculture: parmi les défenseurs du glyphosate, l'argument qui revient en boucle est qu'il évite les passages mécaniques avant la mise en culture suivante. C'est effectivement le cas. Mais que voulons-nous vraiment? Continuer dans un système totalement dépendant des produits chimiques et qui arrive à bout de souffle - un système qui rend les agriculteurs asservis à l'agro-industrie - ou alors inventer une agriculture d'excellence, qui combine qualité nutritionnelle, respect de l'environnement et santé publique?" demandent-ils, convenant qu'"il est de notre devoir d'accompagner les agriculteurs dans cette transition" pour remplacer ce produit. Cette tribune est publiée alors que s'est formée la semaine dernière à l'Assemblée une mission d'information sur les produits phyto-sanitaires, composée d'élus de toutes tendances issus des commissions des Affaires économiques, sociales, et du Développement durable, où siège notamment Matthieu Orphelin.

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 19

el stupido

Et pendant ce temps nous respirons toujours des vents venant de l'est;Tchernobyl,fumées de Charbons Allemands (non polluants!),nous mangeons du steack végétal ou de soja U.S (sans ogm ni glypho..?.),du lait de soja...pop corn U.S, corn-beef...Et la place du CETA et sa viande de cheval dans tout ça,du BIO de supermarché "made-in-ailleurs"...??? Glypho ,Cancereux probable qui disaient !!!!!! Avez vous déjà visités les cantines de nos institutions ?? A MOURIR !!

DIGUE3942

A fred et à alain 89 :merci pout vos commentaires ...

alain89

nous aurons l'interdiction du glyphosate mais jamais les mesures pour que chaque agriculteur soit aidé dans la mise en oeuvre de nouvelles pratiques économiquement viables.
les budgets à allouer sont gigantesques.
une fois le sujet médiatique du glyphosate retombé, les agriculteurs seront seuls avec leurs chardons

fred

Même les députés qui devraient être des responsables éclairés sont tombés dans le piège de l'opposition tapageuse et mensongère au glyphosate.
en revanche, le vrai scandale du trafic des déchets nucléaires au main de la mafia calabraise est ignoré.
le lobby bio est un vrai marketing mais un jour nous découvrirons la supercherie de la peur alimentaire inculquée à grands coups de média.
c'est vraiment stupéfiant le massacre de l'agriculture organisé par des ong.
il faut casser du monsanto, glyphosate tueur d'abeilles voilà les approximations et les mensonges.

moki

rappelons qu un article de reuters montrait que la seule agence le circ qui s inquietait du glypho a elle aussi truqué son rapport , en banissant volontairement les etudes n'allant pas dans leur sens

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier